actualité économiqueEntreprise

1 lit sur 6 fermé dans les hôpitaux parisiens, soit deux fois plus qu’en 2019, selon le directeur de l’AP-HP

[ad_1]

En pleine 9e vague de Covid, Nicolas Revel alerte sur la situation de l’AP-HP et présente un plan d’action.

La situation reste critique dans les hôpitaux parisiens, selon Nicolas Revel, le nouveau patron de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), qui a accordé un entretien à nos confrères de Parisien. En pleine période épidémique hivernale,16% de nos lits sont fermés, soit deux fois plus qu’en 2019, alors que nous avons toujours autant de patients, encore plus de très âgés cette année !prévient-il. « En plus des bronchiolites et du Covid, on anticipe l’arrivée de la grippe, qui sera évidemment plus forte cette année. L’hôpital risque à nouveau d’être sous très haute tension dans les semaines à venir« . Comme si cette situation ne suffisait pas, le manque de personnel hospitalier devient de plus en plus criant. »n 2022, nous avons embauché 2 200 infirmiers, mais 2 800 sont partis», précise-t-il.

Face à cette situation, le directeur de l’AP-HP présente aujourd’hui un plan de relance de 150 millions d’euros pour « briser la spirale négative et recommencer.« Il compte surtout sur un recrutement massif de soignants, avec un objectif de 2 700 infirmiers, plus en 2023 pour pallier les départs. Pour rendre l’hôpital public parisien plus attractif, Nicolas Revel prévoit « d’augmenter nos dispositifs de bourses d’élèves infirmiers, de doubler (de 600 à 1 200) le nombre de logements alloués à nos personnels, de créer une prime de » tutorat » de 172 euros pour un meilleur accompagnement la première année de fonctionnement. A cela s’ajoutent la mise en place des chèques-repas, le remboursement à 100% des frais de transport, l’adaptation des cycles horaires et le renforcement des outils informatiques. D’autre part, la question des salaires étantdans la juridiction de l’état», aucune augmentation n’est prévue.

[ad_2]

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page