Skip to content
10 ans à incarner le personnage de Phoebus

[ad_1]

« Je n’oublierai jamais mon été 2022 », souffle Yvan Pedneault. C’est en effet celui qui lui aura permis de réaliser son rêve de se produire à Broadway grâce au spectacle Notre Dame de Paris.

• Lisez aussi : [PHOTOS] « Notre Dame de Paris » enchante toujours autant

• Lisez aussi : Notre-Dame de Paris : triomphe à Broadway

Depuis maintenant 10 ans, Yvan Pedneault se glisse sporadiquement dans la peau de Phœbus, vaillant chevalier et prétendant d’Esmeralda dans le spectacle musical Notre Dame de Paris. Il a défendu ce personnage sur scène à travers la planète, de l’Italie à la Corée du Sud, en passant par le Japon et, plus récemment, les États-Unis.

La chanteuse avoue aussi avoir réalisé « le rêve de tous ceux qui font du théâtre musical », le mois dernier, en l’incarnant sur les planches du prestigieux Lincoln Center de New York.

« C’était différent de jouer là-bas. Broadway est de premier ordre, donc c’était une étape importante pour le spectacle. Tout le monde était enthousiaste, tant la troupe que l’équipe de création (Luc Plamondon, Richard Cocciante et Gilles Maheu). Ce moment, on en avait tous rêvé », confie Yvan Pedneault au Enregistrer.

Il faut dire que ces spectacles donnés dans la Grosse Pomme représentent l’aboutissement de plus de quinze ans de travail dans le monde de la comédie musicale. Car si le public québécois l’a découvert grâce à La voixen 2016, il a longtemps évolué au sein des tournées canadiennes de Nous allons vous bercer et Rocher des âges.

Au Québec

Après Moncton, Ottawa et Montréal, c’est dans la vieille capitale que la troupe de Notre Dame de Paris fait aujourd’hui ses valises pour 13 représentations. Yvan Pedneault partagera le rôle de Phœbus avec Martin Giroux, les chanteurs alternant au fil des performances.

Car Yvon Pedneault n’est pas au chômage ces jours-ci. En plus de Notre Dame de Paris, la chanteuse présente actuellement non pas un, mais deux projets sur les scènes de la province. On peut en effet le voir dans la revue musicale Route 66 – avec Jonas Tomalty et Rick Hughes – en plus de son spectacle Rhapsody – Classiques de Queen.

« C’est beaucoup de route, beaucoup de travail. Mais je le prends volontiers ! C’est bien de voir les choses reprendre après les deux dernières années », dit-il.

Notre Dame de Paris est présenté au Grand Théâtre de Québec jusqu’au 4 septembre. Le spectacle se déroulera ensuite à Sherbrooke, puis à Trois-Rivières.



[ad_2]

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.