L'Europe

16 morts dans un accident de la route impliquant un camion de l’armée russe

[ad_1]

Un camion de l’armée russe et un minibus civil sont entrés en collision, tuant 16 personnes dans l’est de l’Ukraine. Hier, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s’est rendu dans le Donbass, à une quarantaine de kilomètres de Bakhmout, le point le plus disputé sur la carte des opérations militaires en Ukraine. Suivez en direct les derniers développements du conflit.

  • 10h47 : 16 morts dans un accident impliquant un camion de l’armée russe

Un camion de l’armée russe et un minibus civil sont entrés en collision dans une zone de l’est de l’Ukraine sous contrôle de Moscou, tuant au moins 16 personnes et en blessant quatre, ont indiqué les autorités locales.

Dans un communiqué, le chef des séparatistes pro-russes à Donetsk, Denis Pouchiline, a annoncé ce bilan et précisé que l’accident s’est produit sur une route entre les localités de Torez et Chakhtiorsk.

« Ce drame a coûté la vie à 16 personnes, dont certains de nos défenseurs », a déclaré Denis Pouchiline, sans préciser le nombre de militaires tués.

Des images du site du crash, publiées par des médias locaux, montrent les deux véhicules très gravement endommagés : un mini-bus et un camion de transport de troupes kaki marqué d’un V, l’un des signes d’identification de l’armée russe en Ukraine.

  • 8h30 : dans le sud de l’Ukraine, Nikopol, une ville dans la ligne de mire des Russes

Située près de Zaporijjia où se trouve la plus grande centrale nucléaire d’Europe, la ville de Nikopol, qui subit d’intenses bombardements russes, a été vidée de ses habitants. Le rapport de nos envoyés spéciaux en Ukraine.


  • 06h00 : Le président Zelensky visite le Donbass, près du front

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est rendu mardi à Sloviansk, dans le Donbass ukrainien, à une quarantaine de kilomètres de Bakhmout, principal champ de bataille de la région. L’analyse d’Armelle Charrier, chroniqueuse internationale à France 24.



  • 00h03 : Washington approuve la vente de 116 chars Abrams supplémentaires à la Pologne

Les États-Unis ont approuvé la vente à la Pologne de 116 chars de combat principaux Abrams américains supplémentaires et d’autres armements lourds pour un total de 3,75 milliards de dollars après en avoir déjà acheté 250 en avril, ont annoncé mardi les États-Unis. le département d’État américain.

La Pologne souhaite acquérir 116 chars Abrams dans leur version modernisée (M1A1), 12 véhicules de sauvetage Hercules M88A2, 8 ponts d’assaut mobiles M1110 capables d’emporter des chars à travers les rivières, une cinquantaine de véhicules légers et d’armes légères et leurs munitions, pour un montant total de 3,75 milliards de dollars, selon la diplomatie américaine.

Cette vente d’équipements sensibles devait auparavant être approuvée par le gouvernement américain, et le Congrès a été notifié, a indiqué le département d’État dans un communiqué.

Avec AFP et Reuters


[ad_2]

France 24 Europe

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page