Skip to content
500 000 emplois menacés en Europe par le tout électrique


Face à l’essor des véhicules électriques, des centaines de milliers d’emplois pourraient disparaître d’ici 2040, selon une étude réalisée par PwC Strategy.

Les équipementiers et équipementiers automobiles européens tirent la sonnette d’alarme : la politique d’électrification de l’industrie pourrait détruire jusqu’à 500 000 emplois d’ici 2040, selon une étude confiée à PwC Strategy par l’Association européenne des équipementiers automobiles (Clepa). « Cela met en évidence les risques d’une approche du véhicule exclusivement électrique sur les emplois de centaines de milliers de personnes.», a déclaré la secrétaire générale de la Clepa, Sigrid de Vries.

La transition énergétique pourrait également créer des emplois dans les domaines du logiciel, de la fabrication et de l’assemblage d’éléments de batterie, qualifie l’étude. Les pertes d’emplois seraient alors contenues à 275 000 emplois. « Mais cela suppose la création d’une industrie européenne de la batterie compétitive face aux champions asiatiques, et les nouvelles activités ne seront pas forcément localisées dans les mêmes régions ou les mêmes entreprises.», constate l’association basée à Bruxelles, qui regroupe 3000 entreprises – dont Valeo, Bosch, Faurecia, ZF… – dont des centaines de PME qui emploient au total 5 millions de personnes.

« Un cadre réglementaire ouvert à toutes les solutions disponibles »

Ces entreprises engagées dans l’électrification des chaînes de traction automobile prétendent « un cadre réglementaire ouvert à toutes les solutions disponibles, telles que l’utilisation de technologies hybrides, d’hydrogène vert et de carburants renouvelables durables« .

En juillet, la Commission européenne a proposé un projet de loi qui prévoit de réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves dans l’UE à partir de 2035. Cela arrêterait effectivement les ventes de véhicules à essence et diesel dans ce pays. date – y compris les versions hybrides et hybrides rechargeables – au profit des seuls moteurs 100 % électriques.

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.