Actualités françaises

65 ans plus tard, la police américaine met un nom sur un petit garçon retrouvé mort dans un carton

[ad_1]

Grâce à de nouvelles recherches ADN et généalogiques, la police a pu identifier ce petit garçon découvert mort à Philadelphie à la fin des années 1950 et dont le meurtrier n’a jamais été retrouvé.

Plus de 65 ans plus tard, la police américaine a annoncé jeudi avoir, grâce à de nouvelles recherches ADN et généalogiques, identifié un petit garçon qui avait été découvert mort dans un carton à Philadelphie à la fin des années 1950, et dont le meurtrier n’a jamais été retrouvé. Le 25 février 1957, le corps sans vie du garçon est découvert, portant les marques de nombreux coups, enveloppé dans une couverture à l’intérieur d’une boîte en carton, dans une zone boisée de la ville du nord-est américain.

« Malnutrition »

En plus des coups, « le garçon semblait mal nourri (….) il était évident que dans sa très courte vie cet enfant avait vécu des horreurs que personne, personne ne devrait jamais vivre », a déclaré le chef de la police de Philadelphie, Danielle Outlaw, lors d’une conférence de presse. Une autopsie avait conclu que la victime avait entre quatre et six ans, mais personne ne s’était jamais manifesté pour réclamer son corps et l’enquête sur « le petit garçon dans la boîte » n’avait jamais pu l’identifier, malgré les précédents tests ADN.

En 2019, la police avait de nouveau exhumé sa dépouille, enterrée à côté d’une pierre tombale marquée « L’enfant inconnu de l’Amérique », après le développement de nouvelles techniques médico-légales, a expliqué le capitaine de police Jason Smith. Les résultats des tests ont été téléchargés dans des bases de données ADN, puis analysés par des généalogistes, retraçant la mère biologique de l’enfant. Les enquêteurs ont alors retrouvé un acte de naissance pour l’un de ses enfants né en 1953. De nouvelles analyses ont ensuite permis d’identifier le père et le jour de naissance de l’enfant, identifié comme étant Joseph Augustus Zarelli et né le 13 janvier 1953.

La police n’a pas identifié les parents, mais a déclaré que l’enfant avait « plusieurs frères et sœurs » toujours en vie. « Il s’agit toujours d’une enquête sur un homicide en cours et nous avons toujours besoin de l’aide du public pour compléter l’histoire de la vie de cet enfant », a déclaré Danielle Outlaw. Fin octobre, un autre mystère avait été résolu dans le nord-est des États-Unis. La police fédérale et la justice avaient annoncé avoir identifié une femme qui avait été découverte tuée, les mains coupées, sur une plage de la côte est des Etats-Unis en 1974, et dont l’assassin n’a jamais été retrouvé non plus. Originaire du Tennessee, Ruth Marie Terry avait 37 ans au moment de sa mort.

[ad_2]

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page