Politique

A Marseille, Bruno Retailleau exhorte ses militants à « tout donner » jusqu’à dimanche

[ad_1]

Bruno Retailleau, le soir des résultats du premier tour de l’élection à la présidence du parti, le 4 décembre, au siège des Républicains à Paris. ALAIN JOCARD / AFP

Candidat à la présidence des Républicains, le sénateur a choisi Marseille pour conclure sa campagne avant une ultime poussée vendredi, sur son terrain de forces à l’Ouest.

Quarante-huit heures pour convaincre avant le second tour d’une élection capitale. Jeudi soir, Bruno Retailleau a choisi Marseille comme symbole d’un droit à reconstruire pour défendre le projet de « rupture« Il promet de mettre en œuvre s’il parvient à décrocher la présidence des Républicains dimanche. « J’aime Marseille parce que Marseille me parle. Les Marseillais sont à la fois des gens francs et libres, dans l’esprit de cette campagne que j’ai voulu mener dans un esprit de franchise et de vérité. Parce que la politique a besoin de sincérité et c’est pour ça que j’ai mis mes tripes sur la table», explique le candidat, en route pour Marseille. Si Bruno Retailleau insiste sur cette notion de sincérité, c’est pour mieux souligner au contraire la « à la fois » d’Emmanuel Macron dont « énorme manque de sincérité« .

Le sénateur vendéen avait fait ses premiers meetings de campagne à Marseille et c’est ici qu’il souhaitait conclure son périple, avant de consacrer son…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

La liberté c’est aussi aller au bout d’un débat.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro -Politics

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page