Divertissement

A Mossoul, les cloches sonneront à nouveau

[ad_1]

Lundi, à la fonderie Cornille Havard, en Normandie, la directrice de l’Unesco, Audrey Azoulay, le père dominicain Nicolas Tixier et l’ambassadeur d’Irak en France et auprès de l’Unesco, Wadee al-Batti (de gauche à droite), sont venus assister à la inauguration des trois nouvelles cloches du couvent Notre-Dame des Heures de Mossoul. LOU BENOIST/AFP

DOSSIER – Grâce à l’Unesco, les trois carillons du couvent dominicain Notre-Dame-de-l’Heure ont été refondus en Normandie. Ils devraient être raccrochés en 2023, comme un symbole de la renaissance de la ville irakienne, qui a été complètement dévastée.

A Villedieu-les-Poêles (Manche)

Comment recréer le son des cloches disparues ? Il aura fallu plusieurs séances de travail aux spécialistes de la fonderie Cornille Havard, à Villedieu-les-Poêles, en Normandie, pour retrouver les trois tons qui se faisaient autrefois écho au sommet de la tour du couvent Notre-Dame-de-l’Or. ‘Temps à Mossoul.

« Chaque cloche correspond à une note précise, qui dépend du diamètre et de son rapport à l’épaisseur. Pour mesurer la note, nous avons utilisé un analyseur de spectre électronique, et l’accordeur a choisi où et à quelle profondeur retirer le métal., explique Paul Bergame, directeur de Cornille Havard, devant la troupe venue assister au dévoilement de trois nouvelles cloches. Difficile pour le public de saisir toutes les nuances techniques pour arriver à faire chanter 270 kg de cuivre et d’étain. Mais l’essentiel, cet après-midi-là, est ailleurs.

Posées au sol, gravées de la devise de l’ordre dominicain (« Veritas »), les trois cloches…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page