Actualités françaises

À TVA : Marilyn Castonguay brille dans la série « Ma mère »

[ad_1]

Valérie a autant de douleur que de haine dans les yeux lorsqu’elle regarde sa mère Chantal dans la série « Ma mère », qui traite des effets collatéraux de la bipolarité au sein d’une famille.

Parce qu’elle est l’aînée, Valérie (l’excellente Marilyn Castonguay) a vu au bonheur de son frère (Steve Gagnon) et de sa soeur (Rachel Graton), sa mère Chantal (remarquable Chantale Fontaine) se révélant plus que insuffisante à plusieurs reprises.

Chantal pouvait partir en ballon des semaines, voire des mois, et quand elle faisait acte de présence à la maison, un rien la faisait sortir de ses gonds ou elle se terrait au sous-sol, empreinte d’un profond désespoir. Valérie a tout pris, s’est occupée des autres, y compris de son père mourant, jusqu’à ce que sa mère couche avec son mari Martin (Richard Robitaille), avec qui, en plus, la femme de 58 ans a commis une fraude majeure qui a atterri elle en prison.


À TVA : Marilyn Castonguay brille dans la série

Valérie est partie en vrille suite à cette ultime trahison de celui qui lui a donné la vie. Depuis, son quotidien est « intense et sombre », résume son interprète, Marilyn Castonguay, parlant d’un rôle en or en raison des multiples dimensions de son personnage.

« Valérie n’arrive plus à absorber les défis professionnels, amoureux, elle est dans le rejet et elle fait le minimum. Surtout, ce qui la réconforte, c’est la consommation.

En effet, Valérie boit beaucoup dans la série réalisée par François Bouvier. Elle consomme également de la cocaïne, ne prend plus soin d’elle-même, est toujours en colère et est devenue une joueuse compulsive, alors que l’argent se fait de plus en plus rare. Après avoir perdu son emploi et s’être vu confisquer son véhicule, elle poursuit mardi sa descente aux enfers, son travail d’autodestruction semblant n’avoir d’autre but que la confiscation.

« Elle n’arrive pas à se faire aider, parce qu’elle n’arrive pas à libérer cette colère, elle n’arrive ni à l’identifier ni à l’assumer. »

La cohabitation forcée de Valérie et Chantal a permis de se rendre compte que la fille et la mère ont le même tempérament. Valérie aurait-elle donc hérité du trouble bipolaire de Chantal ou est-ce plutôt la consommation et la dépression qui exacerbent ses comportements actuels ?

L’actrice de 38 ans préfère ne rien dire, de peur de priver les téléspectateurs de leur plaisir à découvrir la suite. Contrairement à Chantal, qui a toujours cru que ses extravagances étaient liées à la dépression – on lui a finalement diagnostiqué un trouble bipolaire en prison – Valérie est seule dans son coin et refuse toute intervention. Contradictoirement, elle reproche à sa mère de ne pas avoir demandé l’aide dont elle avait besoin pour s’occuper de ses enfants.

Deuil de deux jours

Même si « Valérie [l]« vécu tout le temps », Marilyn Castonguay a appris à se « protéger » des personnages plus sombres, notamment lors de son solo théâtral « Girls and Boys », qui traitait de l’infanticide. Dans le cas de « Ma mère », le plus dur a été de dire au revoir à Valérie, son deuil s’étant étiré sur deux jours, une première en 12 ans de carrière.

« Quand je jouais Valérie, j’étais dans l’action, j’avais l’impression d’être efficace et utile pour elle, et à la minute où le tournage s’est terminé, c’était comme si je la laissais seule avec ses problèmes et que je ne pouvais plus rien résoudre. » pour elle. »

Produite et scénarisée par Anne Boyer et Michel D’Astous de Duo Productions, la série « Ma mère » est diffusée tous les mardis à 20 h à TVA.

Autres projets pour Marilyn Castonguay

Marilyn Castonguay doit reprendre son rôle désormais mythique d’Huguette dans l’ultime saison de la série « C’est comme ça que je t’aime », dont le tournage débutera en 2023. Elle était cet automne dans « Anna et Arnaud », série avec Guylaine Tremblay et Nico Racicot qu’on peut retrouver sur TVA+ On la verra aussi au cinéma l’an prochain dans « Frontières », la plus récente réalisation de Guy Édoin.



[ad_2]

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page