Skip to content
Aaron Judge entre (enfin) dans l’histoire


Il a peut-être fait languir le baseball majeur pendant quelques matchs, mais Aaron Judge a finalement égalé le record de l’Américain en frappant son 61e longball de la saison dimanche dans une victoire de 8-3 contre les Yankees de New York à Toronto.

• Lisez aussi : Les pirates éliminent les rouges

• Lisez aussi : Yankees : Gerrit Cole inquiet

Après avoir manqué sept matchs sans coup de circuit, Judge a finalement rejoint Roger Maris et son record datant de 1961.

Au septième round, le colosse de 30 ans a propulsé une offrande de Tim Mayza (8-1), qui venait d’entrer dans le match, hors limites. Ce dernier avait accordé un simple à Aaron Hicks quelques instants auparavant, ce qui a permis à Judge d’ajouter deux points au tableau.

Le record de tous les temps dans la ligue majeure de baseball est détenu par Barry Bonds. Il avait étiré les bras 73 fois en 2001. En National, cinq autres frappeurs ont déjà marqué plus de 61 circuits en une campagne.

Roger Maris Jr. et Patty Judge – la mère de la star des Yankees – étaient aux premières loges de ce moment historique. Réunis dans les gradins, ils s’enlacent avec émotion.

Il n’y aura pas de saga concernant qui a attrapé le long ballon, car il a atterri près de l’enclos des releveurs des Blue Jays après avoir rebondi sur la clôture.

Un match en trois temps

Malgré les prouesses de Judge, le match de mercredi était particulièrement important pour les hôtes. Avec une victoire, ils pourraient se qualifier pour le tournoi éliminatoire en tant qu’équipe non repêchée.

Les Bronx Bombers en ont cependant décidé autrement, ceux qui se sont élancés en première et en septième manche.

Pour ce match crucial, le manager John Schneider a décidé de faire confiance à Mitch White comme lanceur partant. Il a vite regretté cette décision, puisque le Californien a concédé cinq coups sûrs, trois points mérités et autant de passes gratuites en moins de quatre manches.

Josh Donaldson et Oswald Peraza ont ouvert le bal lors de la première manche aux dépens de White, avec un simple productif chacun. Marwin Gonzalez a ensuite donné une avance de trois points aux Yankees en frappant une mouche sacrifiée.

Les Jays, cependant, n’avaient pas dit leur dernier mot. Muselée par Gerrit Cole (13-7) après cinq manches, l’offensive torontoise a démarré grâce à la longue balle en solo de Danny Jansen. Bo Bichette et Vladimir Guerrero Jr. ont ensuite égalé le match avec respectivement un simple et une mouche sacrifiée.

Les Yankees ont cependant repris la tête avec le circuit de Judge, puis Harrison Bader a cloué le cercueil de Toronto avec un simple et un facultatif.

Les Blue Jays accueilleront les Red Sox de Boston pour une série de trois matchs à partir de vendredi.



journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.