Skip to content
Aaron Rodgers conduit les Packers à leur destination

[ad_1]

Après des débuts décevants face aux Vikings du Minnesota, Aaron Rodgers et les Packers de Green Bay se sont bien repris, dimanche au Lambeau Field, en battant les Bears de Chicago 27-10.

• Lisez aussi : NFL : le sauveur est attendu à Jacksonville

• Lisez aussi : Aaron Rodgers prône la patience

Malgré une panne d’électricité en attaque en seconde période, les Packers n’ont jamais été menacés par les Bears après le premier quart.

Rodgers a complété les deux passes de touché en deuxième période. Il a d’abord rejoint Aaron Jones à huit mètres, puis a habilement repéré Allen Lazard à cinq mètres dans la zone des buts à la toute fin du quart.

Rodgers a atteint la cible sur 19 de ses 25 relais et a parcouru 234 verges dans les airs. Il a été victime de trois sacs du quart-arrière.

Jones a marqué l’autre majeur des Packers au début du deuxième quart en complétant une course de 15 verges dans la zone de paiement. Il a parcouru 132 verges pendant le match.

Après un début de match prometteur, les Bears ont été handicapés par leur attaque anémique. Le pivot Justin Fields a réussi le seul majeur de son équipe, dans le premier quart-temps, en courant.

Fields n’a lancé que 11 passes dans le match et en a complété sept. Il a été victime d’un vol et de trois sacs et n’avait que 70 mètres.

Les Bears (1-1), les Packers (1-1) et les Detroit Lions (1-1) ont tous le même record dans la section nord du National. Les Vikings (1-0) disputeront leur deuxième match lundi, contre les Eagles de Philadelphie (1-0).



[ad_2]

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.