Skip to content
Aaron Rodgers des Packers change sa photo de profil Twitter en pieds nus après la spéculation sur le « covid toe »

Mercredi après-midi, Aaron Rodgers a changé sa photo de profil Twitter. Désormais, ses 4,5 millions de followers peuvent regarder son pied nu. (Oui, il l’a vraiment fait.)

Le pied de Rodgers était partout sur les réseaux sociaux mercredi, et la star des Packers a décidé d’intégrer le nouveau mème à son profil Twitter. Mais pourquoi des images du pied de Rodgers circulent-elles sur Internet, demandez-vous ?

Mardi, Rodgers a rejoint « The Pat McAfee Show » pour discuter de ses symptômes de COVID-19 après avoir contracté le virus le 3 novembre. Il a été découvert après avoir été testé positif pour COVID-19 qu’il n’était pas vacciné, et les neuf- fois, Pro Bowler a trouvé son nom dans les gros titres depuis.

PLUS: Rodgers clarifie la confusion au sujet de l’orteil COVID

En parlant de « The Pat McAfee Show », Rodgers a déclaré que le seul effet secondaire qu’il avait encore était « COVID orteil ». C’est une chose réelle qui peut provoquer une décoloration ou un gonflement des orteils d’une personne.

Cependant, il semble que Rodgers ait peut-être simplement plaisanté sur le fait d’avoir un orteil COVID. Lors d’une conférence de presse mercredi, Rodgers a mis son pied devant la caméra et a déclaré qu’il ne s’agissait que d’un orteil fracturé. De là, la photo de profil est née.

PLUS: Rodgers essaie de dépasser les commentaires sur les vaccins

La page de profil Twitter de Rodgers montre maintenant deux mèmes de lui-même. Sa photo de couverture est une image photoshopée de son précédent mème du jeu Packers vs. Cardinals, qui le montre au sol avec son casque qui lui sort de la tête.

PLUS: Vérification des faits sur les croyances bizarres de Rodgers sur COVID

Rodgers n’a rien tweeté depuis avant d’être testé positif pour COVID-19. Son dernier message était le 1er novembre, donc la mise à jour a surpris de nombreux fans de football.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.