Skip to content
« Absurde » : les députés russes soutiennent la loi interdisant la « propagande » LGBTQ


La Douma d’Etat russe – la chambre basse du parlement russe – a approuvé jeudi une nouvelle loi controversée interdisant « propagande » LGBTQ aux adultes.

Le nouveau projet de loi interdit toute publicité, média, livre, film ou production théâtrale réputés promouvoir l’homosexualité, et empêche également tout citoyen de fournir des informations aux enfants sur la pédophilie et les transitions de genre.

La mesure aggrave considérablement la répression de la communauté LGBT en Russieélargissant la législation antérieure du pays, introduit en 2013interdisant la « propagande » LGBT auprès des enfants et des jeunes de moins de 18 ans.

Le partage de matériel pertinent pour Droits LGBT, la sexualité non hétérosexuelle et l’identité de genre seront désormais passibles d’amendes pouvant aller jusqu’à 400 000 roubles (6 400 €) ou jusqu’à 5 millions de roubles (80 000 €) pour les personnes morales. Les citoyens étrangers violant la loi seront expulsés du pays.

Le texte n’a pas encore été approuvé en tant que loi, car il doit d’abord être adopté par la chambre haute du parlement – le Conseil de la Fédération – et signé par le président Vladimir Poutine.

Sur la base de précédents, la loi ne devrait pas avoir de difficultés à passer.

La nouvelle loi anti-LGBT « protégera nos enfants et l’avenir de ce pays contre l’obscurité répandue par les États-Unis et les pays européens », a déclaré Volodine jeudi.

« Nous avons nos propres traditions et valeurs », a-t-il déclaré jeudi aux législateurs.

Mais les défenseurs des droits de l’homme ont exprimé leur inquiétude que le projet de loi augmentera la censure et l’homophobie en Russie et pousser la communauté LGBT dans la clandestinité.

Le réseau LGBT a qualifié la législation de tentative « absurde » d’humiliation et de discrimination à l’encontre de la communauté LGBT.

La loi a été approuvée en troisième lecture à la Douma jeudi et ira maintenant à la chambre haute du parlement pour approbation, puis à Poutine.

On estime que de nombreux membres de la communauté LGBT de Russie ont fui le pays depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février, à la fois en signe de protestation et de peur d’être mobilisés dans l’armée russe.

euronews en2fr eurb

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.