Skip to content
Accès aux données en Chine, désinformation, opérations d’influence… Les régulateurs inquiets par l’application TikTok


Un mineur utilisant Tik Tok. 382769229/Natalia – stock.adobe.com

En Europe et aux États-Unis, l’utilisation des données collectées par ce réseau social chinois soulève des questions relatives à la sécurité nationale.

Au nom de la protection de la sécurité nationale, TikTok avait failli être interdit sur le sol américain en 2020, puis la vente forcée de ses activités locales à Oracle et WalMart. Deux ans plus tard, le combat de l’ancien président Donald Trump contre cette application chinoise progresse lentement, malgré de multiples avertissements sur les prétendus dangers du service. « C’est l’un des rares dossiers sur lesquels Donald Trump a pu avoir raison »reconnu dans le poste de Washington Le président de la commission sénatoriale du renseignement, le démocrate Mark Werner. Car TikTok n’arrive pas à se débarrasser d’un soupçon : être le faux nez du Parti communiste chinois.

Une enquête lancée en 2021 par l’administration Biden pour jauger les risques présentés par TikTok pour la sécurité des données des citoyens américains n’a pas encore livré ses conclusions. Le département du Commerce n’a toujours pas dévoilé sa stratégie, impulsée par la Maison Blanche en début d’année, pour renforcer le contrôle de…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Vendredi noir

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.