Skip to content
Adele vend une de ses propriétés à Beverly Hills pour 12 millions de dollars


Après avoir acquis une somptueuse villa de plus de 14 000 m² à Beverly Hills en janvier dernier, qui appartenait à l’acteur Sylvester Stallone, Adele souhaite se séparer d’une villa également à Beverly Hills. La chanteuse souhaite en tirer 12 millions de dollars alors qu’elle avait acheté cette résidence de Los Angeles, 10 millions de dollars il y a tout juste un an. L’ancienne propriétaire, l’actrice Nicole Richie, a déboursé un peu plus de 6 millions de dollars pour acheter cette maison en 2015. En 7 ans, la valeur de la propriété de 510 m² a donc augmenté de 6 millions de dollars. . Une augmentation disproportionnée ?

 » LIRE AUSSI – Stéphane Plaza réalise un duplex de 86 m² dans le Marais, à Paris

Construite en 1957, la maison a depuis été agrandie et rénovée. Elle comprend trois chambres, trois salles de bains et une salle d’eau ainsi qu’une salle de jeux pouvant servir de quatrième chambre. Une bibliothèque, une cuisine équipée d’électroménagers haut de gamme en inox, une buanderie et une salle de sport complètent le bien. La suite parentale, située à l’étage, est équipée de sa propre cheminée, de deux dressings, d’une salle de bain avec deux lavabos et d’une baignoire.

Un autre manoir à Beverly Hills

Presque toutes les chambres du rez-de-chaussée s’ouvrent sur la cour arrière de la propriété avec un potager, des arbres fruitiers, un terrain de foot, une piscine en pierre et un spa, à l’abri des regards grâce à une volumineuse haie. Outre le bien en soi et ses multiples attributions, Beverly Hills est prisée des stars, dont Nicole Kidman et Penelope Cruz. En plus de cette maison, Adele possède également un manoir juste de l’autre côté de la rue, actuellement occupé par son ex-mari Simon Konecki. Un vrai fan de Beverly Hills.

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.