Skip to content
Affaire Pogba, maraboutage, accusations sur Le Graët… Les réponses de Deschamps après sa dernière liste avant la Coupe du monde


Le sélectionneur des Bleus a expliqué ses choix et répondu aux questions des médias ce jeudi pour les rencontres de la Ligue des nations fin septembre.

Son regard sur les trois nouveaux

« Benoît Badiashile fait partie des Espoirs, il fait un très bon début de saison avec l’AS Monaco, le fait qu’il soit spécialiste du poste de central gauche (c’est important), mais il y a aussi les blessures. C’est un jeune joueur qui progresse. Youssouf Fofana on le suit dans l’entrejeu, un secteur avec de la concurrence. Sur ce qu’il a fait la saison dernière et cette année à Monaco, c’est un milieu de terrain complet, il profite aussi des absences dans ce secteur de jeu, il sera avec nous. Randal (Kolo Muani) continue de confirmer ce qu’il avait très bien fait avec le FC Nantes dans un profil offensif, également avec de la profondeur et de l’efficacité. Il a beaucoup de qualités. »

Ses espoirs de voir Pogba à la Coupe du monde

« Je ne peux rien dire. C’est impossible. A travers l’intervention et le protocole, je peux dire que ça se passe bien oui. Après, il y a une période de retour courte ou longue. Je connais très bien Paul, je lui parle régulièrement , il fera tout pour revenir le plus vite possible sans certitude. Personne, lui ou moi, ne peut dire s’il sera apte ou non pour la Coupe du monde. Il doit déjà être guéri… Depuis que je suis ici, je « Je n’ai jamais pris un joueur pour un tournoi si un joueur n’est pas récupéré. Paul se respecte, ce n’est pas un « geo », il n’est pas là pour amuser la galerie. Je n’ai pas les réponses aujourd’hui (sur sa présence Coupe du monde). Raphaël Varane en 2016 a eu une blessure musculaire et il n’a pas été appelé (pour l’Euro). Là-dessus, il n’y aura pas d’évolution. Les joueurs appelés doivent être en forme sur le terrain et à 100 %. Paul a gagné « Je ne viens pas s’il n’est pas en forme. Il ne veut pas ça non plus et même s’il le voulait, c’est moi qui dirais non. Ce n’est pas concevable. »

Son avis sur l’affaire Pogba

« Je ne suis jamais inquiet, d’une nature calme et sereine. J’ai échangé avec Paul, je le fais régulièrement. Ne me demandez pas d’intervenir dans les histoires créées, recréées… La justice fait son travail… Malgré tout, c’est une personne solide, qui a du caractère, il est concentré sur le terrain, ce qui l’amènera à revenir se donner les moyens de se remettre. (son regard sur le maraboutage) J’habite sur la même planète que toi, c’est quelque chose qui existe depuis longtemps. Tout le monde a cette liberté de croyance, je n’ai pas de problème avec ça. Je ne suis pas là pour juger, si ça soulage certaines personnes psychologiquement, pourquoi pas. Cela fait partie de l’environnement sportif. »

« Je ne suis pas là pour juger, si ça permet à certaines personnes de se sentir mieux psychologiquement, pourquoi pas. »

Didier Deschamps, à propos du maraboutage

Si sa réflexion a évolué sur Giroud, convoqué alors que Benzema est absent

« (sourire) Olivier est là, vous le saurez à la Coupe du monde (s’il a évolué sur le sujet). Tout change, mais la situation aujourd’hui est celle-là.

VOIR ÉGALEMENT – Le meilleur d’Olivier Giroud à l’AC Milan

L’étrange début de saison de Griezmann

« Au moins, il n’est pas fatigué. Il faut voir le bon côté des choses (sourire). Il a une situation que vous connaissez, et aujourd’hui ça limite son temps de jeu. Cette évolution du foot (sur les clauses), je m’adapte. L’important pour moi, c’est que les joueurs sachent que je suis solidaire et à l’écoute. Alors que c’est un plus pour l’équipe de France.

« Ce n’est pas le climat le plus paisible que je connaisse. »

Didier Deschamps sur les accusations portées contre Le Graët

Si les Bleus auront un groupe de 26 à la Coupe du monde

« Je ne vais pas te répondre, j’ai encore le temps. Je peux te dire une chose, c’est plus difficile de gagner des matchs à 26 qu’à 23. Alors là tu vas interpréter (sourire)… »

Trois ou quatre défenses pour les Bleus au Qatar ?

« Je peux tout faire et je m’adapte. Rien n’est figé non plus mais malgré les absences, je veux mettre les joueurs dans les conditions de ce que je compte faire pendant la Coupe du monde. Même s’il y a toujours la possibilité d’aménager ou de changer.

Si Le Graët doit démissionner de la présidence de la FFF

« Sérieusement, tu n’as pas froid aux yeux. Nous n’avons pas les mêmes lectures. Ce n’est pas mon domaine. J’ai longuement parlé avec mon président hier, que voulez-vous que je vous dise d’autre ? Si je ne me réfère qu’à la partie sportive et que je me rends compte que tant d’informations fausses et qui sont des mensonges, et qui deviennent absurdes avec le temps…. Le président va bien, il est en pleine forme. Après chacun interprète « il semble, il semblerait ». Aujourd’hui, il est difficile de faire le tri. Ce n’est pas le climat le plus paisible que je connaisse. Ça ne va pas vous plaire, mais aujourd’hui je trouve qu’on est trop instantané, avec beaucoup de buzz, dans le fait d’affirmer des vérités qui ne le sont pas. Je peux vous assurer que l’unité et la force intérieures sont là. Tout est sous contrôle mais je ne sais pas ce qui peut arriver. Nous devons y faire face. »

Le groupe des Bleus pour le rassemblement de septembre
Lloris, Areola, Maignan – Badiashile, Clauss, T. Hernandez, Koundé, F. Mendy, Pavard, Saliba, Upamecano, Varane – Camavinga, Fofana, Guendouzi, Rabiot, Tchouaméni – Dembélé, Giroud, Griezmann, Kolo Muani, Mbappé, Nkunku

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.