Skip to content
Aliénor Debonneville et Marie Ducornet, le patrimoine comme héritage

[ad_1]

Marie Ducornet et Aliénor Debonneville. SEBASTIEN SORIANO/Le Figaro

PORTRAIT – Ces deux trentenaires ont lancé un cabinet de conseil pour les propriétaires de domaines historiques, ainsi qu’une plateforme solidaire de réservation de séjours.

Ils se sont rencontrés à la Galerie Perrotin et se sont découvert la même passion pour les sites patrimoniaux. Lundi matin, à la machine à café, Aliénor Debonneville, la blonde, et Marie Ducornet, la brune, parlaient des châteaux qu’elles avaient visités pendant le week-end. Et donc arrivé à la même conclusion : « Tous ces lieux sont sous-exploités et ne se valorisent pas assez, dit Marie. Il y a des associations, des fondations, mais cela ne suffit pas. Nous avions les compétences pour leur proposer quelque chose de plus constructif et l’envie de travailler ensemble. De ces échanges informels est née Alma Héritage – « Al » pour Aliénor, « ma » pour Marie -, une agence conseil pour les propriétaires de demeures historiques. L’idée : leur proposer un accompagnement personnalisé pour développer des projets permettant de couvrir les frais d’entretien de ces gouffres financiers qui sont pour la plupart des sites patrimoniaux. Des chambres d’hôtes, un…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.