Skip to content
amende pour Tuchel après sa critique d’un arbitre

[ad_1]

La fédération anglaise de football a annoncé mercredi qu’une amende de 20.000 livres (23.000 euros) avait été infligée à l’entraîneur allemand de Chelsea, Thomas Tuchel, après ses critiques à l’encontre d’Anthony Taylor, l’arbitre du match face à Tottenham (2-2), le 14 août. « L’entraîneur a admis que ses propos (…) constituaient un comportement inapproprié car ils impliquaient un parti pris (et) remettaient en cause l’intégrité de l’arbitre du match et portaient atteinte à la réputation de la discipline», a expliqué la FA dans son communiqué.

« Comment peut-il voir ça et ne pas siffler faute et donner un carton rouge ? Comment ?», s’était-il notamment exclamé à propos de Taylor qui n’avait pas expulsé le défenseur de Tottenham, Cristian Romero qui avait tiré les cheveux du piston gauche des Bleus, Marc Cucurella, quelques secondes avant l’égalisation de Harry Kane dans le temps additionnel. Le premier but de Tottenham a également été entaché d’une faute sur Kai Havertz au début de l’action, a-t-il déclaré. « Je ne comprends pas comment le premier but n’est pas (annulé pour) une faute ou comment un joueur peut tirer les cheveux d’un adversaire sur un corner. Je suis très curieux d’entendre l’explication», avait-il maudit.

« Je peux vous assurer qu’il n’y a pas que nos supporters, tout le vestiaire est de cet avis», avait-il également expliqué lorsqu’on lui avait demandé s’il avait «un problèmeavec l’arbitre. Le match s’est terminé par un nouvel incident entre les deux entraîneurs, Tuchel et Antonio Conte étant séparés par leur staff après une poignée de main excessivement virile, agrémentée de quelques propos fleuris, qui leur avait valu à tous les deux un carton rouge. L’Allemand avait écopé d’une suspension d’un match et de 35 000 livres (41 000 euros) d’amende par la fédération, tandis que l’Italien devait payer 15 000 livres (17 700 euros).

[ad_2]

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.