Skip to content
Apple poursuit la société israélienne NSO Group pour arrêter l’utilisation de logiciels espions sur les iPhones


Le géant de la technologie Apple a annoncé mardi qu’il poursuivrait NSO Group, une entreprise israélienne connue pour ses logiciels espions capables de pirater les téléphones.

Apple cherche à interdire à NSO Group « d’utiliser tout logiciel, service ou appareil Apple ».

« Les acteurs parrainés par l’État comme le groupe NSO dépensent des millions de dollars en technologies de surveillance sophistiquées sans responsabilité effective. Cela doit changer », a déclaré Craig Federighi, vice-président senior de l’ingénierie logicielle d’Apple, dans un communiqué.

Le logiciel pegasus de NSO Group a déjà été utilisé pour pirater les téléphones de journalistes et de militants à leur insu.

Ces « attaques zéro clic » sont observées depuis mai 2018 et se poursuivent toujours, selon Amnesty International.

NSO Group affirme que sa technologie est utilisée pour aider « les agences gouvernementales à prévenir et enquêter sur le terrorisme et la criminalité ».

Mais plus tôt ce mois-ci, la société a été ajoutée à la liste du département américain du Commerce pour les cyberactivités malveillantes.

Le gouvernement américain a déclaré qu’il y avait des preuves que la société israélienne « a développé et fourni des logiciels espions à des gouvernements étrangers qui ont utilisé ces outils pour cibler de manière malveillante des responsables gouvernementaux, des journalistes, des hommes d’affaires, des militants, des universitaires et des employés d’ambassade ».

La société est également poursuivie par Facebook pour avoir ciblé les utilisateurs de WhatsApp.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.