Skip to content
Après Blablacar, Frédéric Mazzella prend le virage du parrainage avec Captain Cause


Son ambition : créer une passerelle entre les entreprises et les projets à impact.

Des décideurs engagés Le Figaro

Et dire qu’il a commencé comme chercheur à la NASA ! Habitué depuis toujours à prendre de la hauteur, Frédéric Mazzella est resté fidèle à ses convictions en recherchant sans cesse des solutions susceptibles d’être utiles à la société. Après s’être attaché avec Blablacar à « apporter liberté, équité et fraternité au monde du voyage», et non content d’avoir fait de sa start-up une licorne mondiale, l’entrepreneur engagé, champion du covoiturage, passe à la vitesse supérieure avec son nouveau bébé Captain Cause. Car, fort de son expérience, il s’est forgé une conviction : celle de l’absence d’une véritable passerelle entre les entreprises et les projets à impact. D’où son idée de créer une plateforme et une solution collaborative (son format de prédilection) permettant aux entreprises de consacrer une partie de leur budget marketing à proposer des dons préfinancés à leurs salariés, clients et partenaires en faveur d’associations de leur choix. . Simplifier et inciter les entreprises à investir davantage dans le mécénat – elles ne sont pas…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 57% à découvrir.

Vendredi noir

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.