Skip to content
après la Tour Eiffel, Versailles et le Louvre plongés plus tôt dans l’obscurité

[ad_1]

La ministre de la Culture Rima Abdul Malak a annoncé le 16 septembre que le Louvre et le château de Versailles avanceront l’extinction de leur éclairage. AFP/Abdulmonam Eassa

La ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, a pris cette mesure « symbolique » d’extinction précoce pour sensibiliser à la crise énergétique.

C’est une mesuresymboliquePour sensibiliser le public à la crise énergétique, la ministre de la Culture Rima Abdul Malak a déclaré samedi : après la tour Eiffel, le Louvre et Versailles vont donc aussi avancer l’heure de l’extinction de leur éclairage.

« A partir de ce samedi soir« , la Pyramide du Louvre s’éteindra à 23 heures au lieu d’1 heure du matin, a déclaré le ministre sur France 2, dans la foulée de mesures similaires prises par la ville de Paris qui a décidé cette semaine de plonger plus tôt dans l’obscurité la Tour Eiffel et Mairie. « Nous éteindrons également la façade du château de Versailles à 22h au lieu de 23h la semaine prochaine« , elle a ajouté.

Le ministre de la Culture a notamment appelé à des mesures plus concrètes pour la transition écologique dans les musées, cinémas, théâtres et « tous les lieux culturels de France« . « Les symboles sont importants pour sensibiliser», a-t-elle estimé, tout en ajoutant que «ces mesures symboliquesne suffisaient pas.

Le musée d’Orsay, par exemple,a réduit sa consommation d’énergie d’un tiers simplement en changeant les ampoules et en passant aux LED. Nous essayons de le faire dans tous les musées. Changer les chaudières, les remplacer par des pompes à chaleur etc…», a fait valoir le ministre. Avec les salles de cinéma,nous discutons du remplacement de leurs projecteurs. Par exemple, s’ils passent aux projecteurs laser, ils peuvent diviser par sept leur consommation d’énergie.« , a déclaré Rima Abdul Malak.

La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé cette semaine des mesures comme la réduction de l’éclairage d’ornement ou des températures des bâtiments et des piscines qui devraient permettre de réduire de 10 % la consommation d’énergie dans la capitale, ou « l’objectif demandé au niveau national« . Les prix de l’énergie ont explosé ces derniers mois, sur fond d’invasion russe de l’Ukraine, et dans de nombreux pays, des particuliers, des entreprises ou des organismes publics cherchent à réduire leur consommation.

[ad_2]

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.