Nouvelles sportives

après un match tendu, la France a cruellement arraché la victoire à l’Angleterre

[ad_1]

Complètement dominée dans le jeu, l’équipe de France a tout de même remporté son quart de finale face à l’Angleterre (1-2), qui a raté un penalty dans le dernier quart d’heure. Les Bleus affronteront le Maroc en demi-finale.

Qu’est-ce que l’Angleterre a manqué ? Complètement dominants dans tous les aspects du jeu lors de leur quart de finale face à la France, ils ont néanmoins concédé la défaite contre le cours du match (1-2), crucifiés par Tchouaméni et Giroud. La bande de Kylian Mbappé s’offre une demi-finale face au Maroc mercredi.

Au coup d’envoi, les deux entraîneurs, Didier Deschamps et Gareth Southgate, avaient choisi la continuité. Les deux onze présentés sont les mêmes qui avaient débuté les huitièmes de finale, respectivement contre la Pologne et le Sénégal.

Ce sont cependant les sautes de concentration qui marquent le début de la mi-temps de la France. Aurélien Tchouaméni, puis Dayot Upamecano ont perdu un ballon dans leurs 30 derniers mètres entraînant une situation dangereuse (7e, 10e). Ensuite, la France se met dans la bonne direction : vers le but anglais.

Grâce à l’excellente entente entre Griezmann et Dembélé dans le couloir droit, les Bleus se créent leurs premières occasions. Un centre barcelonais trouve la tête de Giroud mais il est bloqué par Pickford (11e). Quelques instants plus tôt, c’est une frappe du scorpion qu’il a tentée (7e).

L’équipe de France n’a pas tardé à trouver la faille. Mbappé résiste à une charge limite pour passer à Dembélé qui passe le relais à Griezmann. Ce dernier glisse sur Tchouaméni qui adresse une frappe inaccessible de Pickford (17e, 0-1).


La France a pris les devants mais a vu son moment fort s’arrêter. Derrière, c’est au tour d’Hugo Lloris de briller. Le soi-disant point faible des Bleus selon la presse anglaise est impérial sur des frappes de Shaw (21e), son coéquipier de Tottenham Kane (22e, 30e). Les Anglais réclament un penalty lorsque ce dernier est bousculé dans la surface par Upamecano mais l’arbitre tout comme la VAR ne bronche pas (25e).

L’Angleterre domine…

La France a tourné le dos aux assauts anglais et est rentrée aux vestiaires avec un mince avantage. Et il n’y a pas que sur le terrain que les Bleus sont dominés. Dans les tribunes aussi, les supporters français ont du mal à se faire entendre.

De retour sur le terrain, Lloris dégoûte Bellingham d’une claquette dont il a le secret sur une demi-volée parfaite du milieu de terrain anglais (47e). Mais Tchouaméni provoque un penalty pour une mauvaise intervention sur Saka. Harry Kane ne tremble pas pour égaliser (54e, 1-1).

Le but a le mérite de réveiller les Français. Rabiot envoie une mine sur Pickford (55e) puis Mbappé fait la différence de son côté mais son centre n’est repris proprement ni par Giroud ni par Dembélé (57e).

Les deux camps se rendent coup pour coup mais les Bleus ont du mal à construire leur jeu. Les Anglais les dominent aussi bien sur des relances courtes que dans des duels aériens sur dégagements. Le KO est proche : Maguire effleure le montant droit de Lloris (70e) et Théo Hernandez sauve une situation dangereuse de Saka (73e).

…Mais Kane ne termine pas le travail

Dans ce passage à vide, Giroud profite d’une remise de Dembélé pour solliciter Pickford qui sauve les siens (77e). Et dans la continuité du corner concédé, c’est encore le meilleur buteur de l’histoire des Bleus qui trouve la faille en mettant la France devant contre le cours du match (78e, 1-2).

La France pense avoir fait le plus dur mais Théo Hernandez concède un nouveau penalty avec une faute sur Mont. Mais cette fois, Harry Kane le catapulte directement dans les supporters anglais (84e). Mentalement, le déroulement du match change alors de camp. Lloris fait le boulot dans les derniers instants. En fin de match, il totalise 6 arrêts décisifs, le total le plus élevé pour un gardien français dans un grand match de compétition.

Les Anglais peuvent avoir d’immenses regrets tant ils semblaient avoir le contrôle du match. Quant aux Français, quatre ans plus tard c’est une demi-finale qui les attend dans leur rêve de conserver leur couronne. Une avant-dernière marche en forme de duel quasi fratricide face au Maroc.

La Coupe du monde au Qatar au-delà du football :



[ad_2]
France 24 Sport

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page