Skip to content
arrestation d’un irano-britannique en lien avec les « émeutes »


Une personne ayant la double nationalité iranienne et britannique, impliquée dans le « émeutes« et qui était en contact avec les médias »hostilevers la République islamique, a été arrêté en Iran, a rapporté l’agence de presse Fars. La Grande-Bretagne n’a pas réagi immédiatement à cette annonce.

L’Iran est le théâtre de manifestations déclenchées par la mort le 16 septembre de Mahsa Amini, une Kurde iranienne de 22 ans décédée après avoir été arrêtée par les brigades des mœurs à Téhéran pour avoir enfreint le code vestimentaire strict de la République islamique, y compris le port du voile pour les femmes.

Forces étrangères

Téhéran, qui considère la plupart de ces manifestations comme «émeuteset arrêté des centaines de personnes, accusant notamment des forces étrangères d’être à l’origine de ce mouvement visant à déstabiliser la République islamique.

« Les services de renseignement des Gardiens de la révolution (l’armée idéologique de la République islamique d’Iran, ndlr) arrêtés à Ispahan (centre)une personne informant les chaînes de télévision hostiles : la BBC et Iran International», indiquait mercredi soir l’agence Fars.

Selon elle, cette personne, née en Grande-Bretagne et ayant la double nationalité irano-britannique, avait notamment «un lien familial avec certains journalistes de ces chaînesbasé en Grande-Bretagne.

Désobéissance civile

« Au-delà de sa coopération avec les télévisions, cette personne a coopéré avec certains éléments contre-révolutionnaires à l’étranger et incité lors des récentes émeutes à la désobéissance civile (…) à l’insécurité, au vandalisme et à la destruction des biens publics», ajoute l’agence.

Ce dernier n’a pas précisé le nom de la personne arrêtée ni la date et les circonstances de son arrestation. Plus d’une vingtaine de ressortissants de pays occidentaux, binationaux pour la plupart, seraient détenus ou bloqués en Iran.

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.