Skip to content
Arsenal « peut se battre pour le titre », déclare Arsène Wenger


Figure emblématique d’Arsenal, Arsène Wenger a salué le début impressionnant des Gunners en championnat, allant jusqu’à les considérer comme un possible favori pour le titre.

D’habitude discret sur Arsenal depuis son départ en 2018, Arsène Wenger, entraîneur mythique des Gunners (1996-2018), s’est exprimé lors d’une soirée consacrée au livre de David Dein, l’ancien vice-président d’Arsenal. Le Français en a profité pour donner son avis sur le début de saison canon du club londonien, leader de la Premier League.

« Depuis le début de la saison, il n’y a pas vraiment eu d’équipe qui domine complètement. Arsenal a ses chances, le potentiel est là, a expliqué Wenger. Espérons qu’ils puissent le faire, au moins être dans le top 4 et pourquoi pas… Je pense que nous ne pouvons pas exclure le fait qu’ils puissent se battre pour le titre. »

L’ancien manager de 72 ans assure qu’il ne peut être exclu qu’Arsenal ait sa chance pour le titre cette saison. En effet, après six journées, les Gunners sont leaders du championnat avec cinq victoires et une seule défaite il y a dix jours sur le terrain de Manchester United.

« Je ne voulais pas que ma présence soit mauvaise pour le club »

Depuis son départ en 2018, Arsène Wenger n’est jamais revenu au club. « Parfois, il faut tout changer pour prendre un nouveau départ, a-t-il admis. Ma présence aurait pu être un problème. Je suis resté complètement en retrait pour donner au club une chance de nouer une nouvelle connexion avec un nouvel entraîneur. C’est pourquoi je ne parle jamais de Arsenal, et pourquoi je n’y suis jamais retourné. Je ne voulais pas que ma présence soit mauvaise pour le club. »

En 22 ans à la tête d’Arsenal, Arsène Wenger a marqué le club londonien de titres, de records et d’un esprit de jeu que Mikel Arteta, le nouvel entraîneur, cherche à redonner. Sous ses ordres, les Gunners se sont qualifiés pour la Ligue des champions pendant 19 saisons consécutives. Pour le moment, aucun de ses successeurs n’est parvenu à faire revenir Arsenal en C1.

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.