Skip to content
Ashleigh Barty enfin reine à la maison ?

 | Meilleurs articles

Derniers titres d’actualités Actualités d’aujourd’hui

Le solide numéro un mondial rêve d’un premier sacre à Melbourne.

Le pays des kangourous attend depuis 1978 un successeur à Christine « Chris » O’Neil. 44 ans d’attente. Une éternité pour une nation forte de la petite balle jaune, qui monopolisait les titres à Melbourne chez les dames au début de l’ère Open avec pas moins de 10 sacres entre 1969 et 1978. Histoire ancienne. En 2022, l’Australie a pourtant un atout en la personne de la numéro 1 mondiale Ashleigh Barty, vainqueur de deux tournois du Grand Chelem (Roland-Garros 2019 et Wimbledon 2021), mais jamais couronnée à domicile, où elle n’a fait qu’une demi-finale. finale en 2020. L’ancienne championne de cricket sait gérer la pression, cependant, elle qui a porté le dossard de numéro 1 mondiale tout au long de la saison 2021 et rejoint des légendes du jeu comme Steffi Graf, Martina Navratilova, Chris Evert ou Serena Williams, ayant terminé à le haut du classement mondial, trois saisons de suite.

Un éventuel choc face à Osaka en 8e de finale

L’Australienne vient de fêter ses 103 anset semaine consécutive, seule en tête, n’a cependant pas été épargnée par le nul, puisqu’elle a pu retrouver la championne en titre Naomi Osaka, en 8et de finale. Et si la Japonaise revient à son meilleur niveau, la tâche risque d’être compliquée pour l’idole locale. Barty avait mis fin prématurément à sa saison en septembre dernier pour retourner en Australie après avoir chuté au troisième tour de l’US Open. La championne de 25 ans, qui s’est récemment fiancée, n’a pas perdu son élan en s’imposant en tête de son tournoi de redémarrage à Adélaïde après une absence de quatre mois. Elle a abandonné dans la foulée à la Sydney Classic, selon le principe de précaution. Rassurée d’avoir rapidement retrouvé ses repères, après avoir remporté le 14et titre de sa carrière en dominant sans perdre un ensemble de joueuses comme Coco Gauff (22e joueuse mondiale), Sofia Kenin (12e), Iga Swiatek (9e) et Elena Rybakina (7eet).

De quoi aborder son Grand Chelem à domicile avec quelques certitudes. « Je me sens bien avant l’Open d’Australie, comme chaque année, a déclaré le numéro un mondial à Adélaïde. Je pense que j’ai fait du bon travail en contrôlant mes jeux de service, en contrôlant le tempo du match avec mes jeux de service. Nous prenons donc les choses comme elles viennent, nous allons de l’avant et nous essayons de faire de notre mieux à chaque occasion, que ce soit ici à Adélaïde ou à Melbourne. » Devenue la première Australienne à s’imposer à Wimbledon l’an dernier depuis Evonne Goolagong Cawley en 1980, Ashleigh Barty veut encore dépoussiérer les livres d’histoire du tennis australien durant la quinzaine.


Meilleures nouvelles Google Actualités
lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.