Skip to content
Au moins 10 morts alors que des hommes armés prennent d’assaut un hôtel en Somalie


Au moins 10 personnes ont été tuées dans une attaque par des militants islamistes qui ont pris d’assaut un hôtel dans la capitale somalienne vendredi soir, ont indiqué la police et des témoins oculaires.

Plusieurs autres personnes ont été blessées et les forces de sécurité en ont sauvé de nombreuses autres, dont des enfants, sur les lieux de l’attaque à l’hôtel Hayat de Mogadiscio, ont-ils déclaré.

L’attaque a commencé par des explosions à l’extérieur de l’hôtel avant que des hommes armés n’entrent dans le bâtiment.

Des coups de feu pouvaient encore être entendus tôt samedi alors que les forces de sécurité tentaient de contenir les derniers hommes armés, qui auraient été enfermés dans l’hôtel. On ne sait pas combien de militants sont restés au dernier étage de l’hôtel.

Il n’y avait pas de mot immédiat sur l’identité des victimes.

« Nous prenions le thé près du hall de l’hôtel quand nous avons entendu la première déflagration suivie de coups de feu. Je me suis immédiatement précipité vers les chambres d’hôtel au rez-de-chaussée et j’ai verrouillé », a déclaré le témoin oculaire Abdullahi Hussein.

« Les militants sont montés directement à l’étage et ont commencé à tirer. J’étais à l’intérieur de la pièce jusqu’à ce que les forces de sécurité arrivent et me sauvent.

Il a dit que sur le chemin de la sécurité, il a vu « plusieurs corps allongés sur le sol devant l’hôtel.

Qui est derrière la dernière attaque de Mogadiscio ?

Le groupe islamiste extrémiste al-Shabab a revendiqué l’attaque, la dernière de ses fréquentes tentatives de frapper des lieux souvent visités par des responsables gouvernementaux.

Les Shebab sont engagés depuis 15 ans dans une insurrection contre le gouvernement fédéral somalien.

« Un groupe d’assaillants shebab a fait irruption dans l’hôtel Hayat à Mogadiscio, avec des combattants tirant au hasard à l’intérieur de l’hôtel », a écrit le groupe dans une brève déclaration sur un site Internet pro-shebab.

Les Shebab ont été chassés des principales villes du pays, dont Mogadiscio en 2011, mais ils restent retranchés dans de vastes zones rurales. Ces derniers mois, ils ont intensifié leurs attaques.

euronews en2fr eurb

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.