Skip to content
Au moins 27 migrants sont morts après le naufrage d’un bateau au large des côtes françaises
La préfecture maritime régionale de France a déclaré dans un communiqué qu’une opération de recherche et de sauvetage de survivants était toujours en cours dans le détroit du Pas-de-Calais, et l’a décrite comme le pire accident jamais survenu dans le plan d’eau.

La ministre de la Mer du pays, Annick Girardin, a déclaré que des hélicoptères français, britanniques et belges étaient utilisés pour rechercher cinq personnes toujours portées disparues.

Le Premier ministre français Jean Castex a qualifié l’incident de « tragédie ». « Mes pensées vont aux nombreux disparus et blessés, victimes de passeurs criminels qui exploitent leur détresse et leur misère », a déclaré Castex dans un tweet mercredi.

Le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin se rendait mercredi à Calais. Il a exprimé « de fortes émotions face au drame de la mort de nombreux migrants après le chavirement d’un bateau dans la Manche ».

« On n’en dira jamais assez sur le caractère criminel des passeurs qui organisent ces traversées », a-t-il ajouté dans un tweet.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson devait présider une réunion du comité d’urgence Cobra en réponse à la tragédie, a déclaré son porte-parole.

Lundi, le ministère français de l’Intérieur a annoncé l’envoi d’équipements et de véhicules d’une valeur de plus de 11 millions d’euros dans le cadre d’un accord avec le Royaume-Uni, « pour sécuriser la bande côtière s’étendant sur plus de 130 km, de Dunkerque à la baie de Somme. . »

Il a ajouté que « la police et les gendarmes auront des moyens supplémentaires pour mener à bien la mission de lutte contre l’immigration illégale ».

La semaine dernière, 243 personnes ont été secourues dans la Manche alors qu’elles tentaient de traverser vers le Royaume-Uni.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.