Skip to content
Aucune percée alors que les pourparlers OSCE-Russie sur l’Ukraine s’achèvent
 |  Derniers titres de l’actualité

Mises à jour de dernière minute Actualités Yahoo

Les négociateurs ont déclaré que les pourparlers entre la Russie et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Vienne se sont terminés jeudi sans aucune avancée pour désamorcer les tensions concernant les troupes russes massées à la frontière avec l’Ukraine.

Les pourparlers étaient le troisième effort diplomatique de cette semaine pour sortir de l’impasse, qui se sont tous terminés sans aucune résolution.

S’adressant aux journalistes à la suite des pourparlers, le représentant permanent de la Russie auprès de l’OSCE, Alexandre Loukachevitch, a déclaré aux journalistes que les pourparlers avaient été une déception et qu’il s’attendait à des discussions plus substantielles et approfondies.

Mais Loukachevitch a indiqué que Moscou n’avait pas abandonné la diplomatie, tout comme ses collègues négociateurs russes lors des entretiens en début de semaine avec des diplomates américains à Genève et les dirigeants de l’OTAN à Bruxelles.

Le président en exercice désigné de l’OSCE et ministre des Affaires étrangères de Pologne, Zbigniew Rau, prend la parole lors d’une conférence de presse à Vienne, Autriche, le 13 janvier 2022.

Le président en exercice de l’OSCE, le ministre polonais des Affaires étrangères Zbigniew Rau, a confirmé l’absence de progrès lors des pourparlers. Plus tôt jeudi, avant les pourparlers, Rau a déclaré qu’il semble que le risque de guerre en Europe « est désormais plus grand que jamais au cours des 30 dernières années ».

Des diplomates occidentaux ont exhorté la Russie à désamorcer la situation à la frontière, où elle a amassé du matériel et environ 100 000 soldats, apparemment sur le point d’envahir l’Ukraine. La Russie insiste sur le fait que les troupes sont là pour sa propre défense et demande à l’OTAN de garantir qu’elle arrête son expansion vers l’est et n’autorise pas l’Ukraine à rejoindre l’alliance.

Aucun des deux camps n’a bougé de sa position. L’OTAN et ses alliés insistent sur le fait qu’eux seuls peuvent déterminer qui peut rejoindre l’organisation. La Russie affirme qu’elle a le droit de placer des troupes où elle veut dans le pays et quand elle le veut.

Aucune percée alors que les pourparlers OSCE-Russie sur l’Ukraine s’achèvent
 |  Derniers titres de l’actualité

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, fait un geste lors d’une conférence de presse au siège de l’OTAN à Bruxelles, le 7 janvier 2022.

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré avoir proposé l’idée d’une série de réunions avec la Russie, qui a demandé du temps pour revenir avec une réponse.

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexander Grushko a déclaré mercredi aux journalistes que la Russie ne considérait pas sérieusement l’OTAN comme une alliance défensive qui ne représente aucune menace pour la Russie, comme les responsables de l’OTAN l’ont déclaré à plusieurs reprises.

Certaines informations pour ce rapport ont été fournies par l’Associated Press, Reuters et l’Agence France-Presse.


Mises à jour de dernière minute Nouvelles locales
voanews eurp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.