Skip to content
Aurore Bergé va demander des sanctions contre Sophia Chikirou après « l’intimidation » du député Denis Masseglia


INFOS LE FIGARO – Le patron du groupe Renaissance va également demander qu’Olivier Serva, qui a lancé en milieu de séance « Vous allez la fermer » à un parlementaire du camp présidentiel, soit sanctionné.

Disputes, interruptions de session et même insultes. Jeudi soir, la fin de l’examen de la niche parlementaire LFI à l’Assemblée nationale s’est déroulée dans un climat électrique dû notamment à l’obstruction parlementaire des députés du camp présidentiel, ralentissant volontairement les débats pour que la proposition de loi insoumise réintégrer les soignants non vaccinés n’est pas voté.

Selon nos informations, après cette séance houleuse, la présidente du groupe Renaissance, Aurore Bergé, demandera que des sanctions soient infligées à la députée LFI Sophia Chikirou. Celui-ci aurait en pleine séance tenté d’intimider physiquement le député Renaissance Denis Masseglia. « Dans un moment de tension, elle s’est levée de son banc, est venue vers moi comme une furie, s’est penchée et a dit  » Viens dehors « , le doigt pointé vers mon visage.», expliquait ce dernier hier soir au Figaro. « Je ne sais pas si c’était pour discuter ou plus, mais elle était extrêmement agressive alors j’ai refusé. Cette violence est inacceptable« , il ajouta.

Le député Olivier Serva également visé

Par ailleurs, Aurore Bergé demandera également que le député LIOT Olivier Serva soit sanctionné. « Les insultes et les intimidations n’ont pas leur place dans l’hémicycle », explique-t-elle au Figaro. Au cours de la même séance, ce dernier, interrompu à de nombreuses reprises lors de son allocution, avait lâché « tu vas le fermer», à l’adresse d’un parlementaire de la majorité.

Des sanctions qui seront réclamées par le patron du groupe Renaissance lors de la prochaine conférence des présidents de l’Assemblée nationale, en début de semaine prochaine.

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.