actualité économiqueEntreprise

aux États-Unis, la Fed a fait éclater la bulle

[ad_1]

Jerome Powell, président de la Banque centrale américaine. ELIZABETH FRANTZ/REUTERS

En quelques mois, la banque centrale américaine a fait éclater la bulle qu’elle avait créée en maintenant des taux d’intérêt anormalement bas depuis le début de la pandémie.

Correspondant à Washington

La flambée de 45 % du prix de revente moyen des propriétés résidentielles aux États-Unis de décembre 2019 à juin 2022 ne pouvait pas durer. La baisse en cours depuis l’été corrige une dérive malsaine. Loin d’être le résultat d’une récession, puisque les Etats-Unis connaissent le plein emploi, le reflux est souhaité par la banque centrale américaine. C’est même un instrument privilégié par lequel la Réserve fédérale intervient pour faire baisser la demande afin de lutter contre l’inflation.

En quelques mois, la Fed a fait éclater la bulle qu’elle avait créée en maintenant des taux d’intérêt anormalement bas depuis le début de la pandémie. Elle a en effet cessé depuis mars d’accumuler dans son bilan des obligations nanties sur des hypothèques immobilières. La disparition de la demande artificielle, née des rachats systématiques de 40 milliards de dollars par mois de ces titres, a fait bondir les taux des crédits immobiliers. En mars dernier, l’emprunteur…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page