Skip to content
Aux Verts, le congrès prévu en décembre remue déjà les esprits


Des députés du groupe parlementaire EELV posent devant l’Assemblée nationale, à Paris, le 21 juin 2022, deux jours après les élections législatives. Lafargue Raphaël/Lafargue Raphaël/ABACA

Redoutée, cette rencontre sera l’occasion de remettre le parti sur les rails et de désigner un nouveau chef.

Un écologiste prévient, avec un sourire narquois : « Chez les Verts, un congrès n’est jamais décidé à l’avance. Mille choses peuvent arriver. Cette réunion interne prévue en décembre est aussi attendue que redoutée. Objectif : remettre le parti sur les rails après une déroute à la présidentielle à hauteur de 4,6%, et trouver une stratégie pour résister à la menace hégémonique des Insoumis. Pour les écolos, ce sera aussi l’occasion de nommer un nouveau chef. Élu député avant l’été, Julien Bayou renonce à son poste de secrétaire national – les statuts d’EELV interdisant le cumul. Son domaine est ouvert. Ça va commencer à bouillonner pendant l’université d’été, qui s’ouvre ce jeudi à Grenoble, jusqu’à samedi.

Les candidatures seront nombreuses et les surprises possibles, mais une héritière est désignée : Marine Tondelier. Favorite, l’écologiste de 36 ans – non officiellement candidate – est membre du bureau exécutif et de la motion majoritaire qui a porté Julien Bayou à la victoire en 2019. Élu…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -Politics

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.