Skip to content
Baisse du taux d’inoccupation des bureaux à Montréal

 |  Derniers titres de l’actualité

Derniers titres d’actualités Nouvelles des États-Unis

Les taux d’inoccupation des bureaux ont chuté à Montréal, suggérant que les entreprises voient un retour à la normale.

Selon le rapport du quatrième trimestre 2021 de CBRE sur les statistiques du marché des bureaux au Canada, le pays a connu sa première absorption nette depuis le début de la pandémie.

À Montréal, c’est la sous-location qui est en vogue puisque de nombreux propriétaires aménagent des locaux pour favoriser la sous-location à court terme.

« La résurgence de l’activité locative au cours du dernier trimestre suggère que la demande refoulée d’espaces de bureaux à usage mixte de qualité à un bon prix est beaucoup plus importante qu’il n’y paraît. Les propriétaires qui proposent des visites de maisons modèles réussissent; certains aménagent même à l’avance certains de leurs espaces vacants pour attirer de futurs locataires et rivaliser avec l’espace limité qu’il reste à sous-louer », a déclaré Jon Ramscar, directeur général du bureau de Toronto de CBRE, dans un communiqué.

La grave pénurie de main-d’œuvre a également poussé les entreprises à trouver des locaux de qualité afin d’attirer et de retenir les talents. « Cela s’est traduit par une baisse du taux d’inoccupation de catégorie A à 12,0 % dans la grande région de Montréal. Dans la catégorie B, le taux d’inoccupation est de 18,5 % », peut-on dire dans la section du rapport concernant Montréal.

Ailleurs au pays, Vancouver (-7,2 %), Toronto (-9,7 %) et Ottawa (-9,9 %) connaissent actuellement les taux d’inoccupation les plus bas en Amérique du Nord. À Montréal, c’est plutôt la sous-location qui est en vogue, alors que de nombreux propriétaires aménagent des locaux pour favoriser la sous-location à court terme.

Retour à la normale

Le quatrième trimestre 2021 marque l’espoir d’un retour à la normale, puisque le nombre de visites locales n’a jamais été aussi élevé depuis près de deux ans. À l’échelle du pays, 2,4 millions de pieds carrés de nouveaux espaces ont été enregistrés, dont 70 % ont été préloués avant leur achèvement. La construction s’est toutefois calmée. Actuellement, il n’y a que 14,9 millions de pieds carrés en cours de développement. L’année dernière; ce chiffre était de 17,5 millions de pieds carrés.

« Il devient de plus en plus clair que notre activité de location au centre-ville est fortement corrélée aux confinements. Cependant, contrairement aux vagues précédentes de COVID19, davantage d’entreprises se tournent vers l’avenir et semblent considérer la situation actuelle comme temporaire. Ces résultats nous portent à croire que le marché canadien des bureaux sera très actif en 2022 », a déclaré M. Ramscar.

A voir aussi




Nouvelles d’aujourd’hui Nouvelles du monde

journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.