Skip to content
Barbarie de classe mondiale, maladroit Ntamack

 | Nouvelles locales

Nouvelles d’aujourd’hui abc Nouvelles

Barbeary excellent, Ntamack et les Toulousains maladroits, les tops et les flops du choc européen entre les Wasps et le Stade Toulousain.

HAUTS

Barbeary et Gopperth hommes du match
Alfie Barbeary a encore une fois montré son talent aujourd’hui. Le jeune troisième ligne anglais était partout aujourd’hui. Dans la matérialisation, avec un essai marqué à la 67e minute, ou à la récupération, comme à la 72e quand son long ballon au pied jusqu’à l’en-but toulousain n’a pu être récupéré par son coéquipier pour aplatir. Après une telle performance, le joueur anglais de 23 ans peut déjà prétendre à une place de titulaire en équipe nationale. Enfin, grâce aux 15 points marqués par Gopperth sur transformations ou penalty, les Wasps signent une très belle victoire face aux tenants du titre en Champions Cup.

Les Wasps, inébranlables à 14 contre 15
Après la sévère exclusion d’Umaga à la 33e minute de jeu, les Wasps auraient pu complètement craquer face à Toulouse mais c’est tout le contraire qui s’est produit. Face à un Toulouse maladroit, le XV d’Angleterre s’est montré plus uni que jamais en faisant oublier son infériorité numérique. Les guêpes terminent le jeu avec 30 points, en tant que guerriers, dans leur propre Coventry Building Society Arena.

FLOPS

Ntamack, à l’intérieur
Capitaine pour la première fois de la saison, Ntamack (tout comme le reste de l’équipe) surprend par sa maladresse. L’international a fait preuve de beaucoup de déchet dans le jeu des passes mais aussi en défense. Comme sa passe ratée dans le 49et, ce qui aurait pu coûter encore plus cher à son équipe, le capitaine a semblé bousculé par des Wasps, bien plus conquérants.

La maladresse toulousaine
Ils n’avaient pas joué depuis le 1er janvier, et ils en ont payé le prix. Les coéquipiers d’Antoine Dupont, absents aujourd’hui, ont multiplié les attaquants et concédé beaucoup trop de penaltys. A l’image de la transformation manquée par Ramos à la 62e, les visiteurs ont montré beaucoup trop d’imprécisions. A 15 contre 14 pendant plus de 45 minutes, les hommes d’Ugo Mola ont rendu une pâle copie à Coventry.


Titres d’aujourd’hui Nouvelles des États-Unis
lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.