Skip to content
battus en finale, les Bleus inconsolables

[ad_1]

Les réactions des joueurs français après leur défaite en finale de l’Euro dimanche soir (88-76), sur Canal+.

Rudy Gobert (pivot de l’équipe de France, après la défaite en finale de l’Euro contre l’Espagne) : « Difficile d’obtenir cette médaille d’argent ? Oui… Nous voulions l’or. Si près du but… C’est dur… C’est dur de laisser passer ça. Ils ont pris un très bon départ, c’était dur pour nous, nous étions en retard au score tout au long du match. Des joueurs comme Juancho (Hernangomez) sont arrivés et ont eu un gros impact. On a eu de bonnes séquences, mais ce n’était pas suffisant. (…) Personnellement, je dois être meilleur, pour pouvoir faire monter mon équipe plus que ce soir…»

Gerschon Yabusele (fort ailier de l’équipe de France) : « Ça fait mal… Nous étions là pour l’or. Les Espagnols ont gagné, on rentre à la maison… Ça va nous rendre meilleurs. (…) On peut toujours revoir les matchs, parler des fautes, ceci, cela… Malgré ça, on était dans le coup. On aurait dû mieux commencer mais on a réussi à revenir. Ils ont gagné et voilà… (…) Belle médaille ? Avec le recul, nous penserons ainsi. Mais là, on vient de perdre… On est des compétiteurs, on était là pour l’or, pour gagner. Nous ne pouvons donc pas être heureux pour le moment. On verra avec le recul.»

J’attends la vengeance.

Terry Tarpey

Terry Tarpey (ailier de l’équipe de France) : « L’Espagne plus forte ? Je ne vais pas dire ça (sourire). Mais ce soir n’était pas notre meilleur match. Il a raté de petites choses, l’Espagne a mis des coups compliqués, plus d’intensité, et ils sont restés dans leurs systèmes. Pour nous, ça a été dur… Leur défense, clé du succès de La Roja ? Oui, mais aussi l’attaque, un peu de tout. C’était important de contrôler les rebonds offensifs mais ils en ont pris je ne sais combien (11, contre 5 pour la France, ndlr). Ils ont pris plus de tirs que nous… Ce n’est pas facile de gagner avec ce genre de statistiques. Belle médaille ? Oui… Nous ne jouions pas la finale pour la deuxième place. Dans quelques années, au moment de la retraite, je pourrai me dire que l’agent n’est pas mauvais. Pour moi, ce sera une source de motivation pour moi. Je veux continuer. On va encore rencontrer l’Espagne, on va toujours jouer contre eux… J’attends la revanche.»

[ad_2]

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.