Skip to content
Benjamin Millepied sur tous les fronts


Le chorégraphe Benjamin Millepied (ici en 2018)considère Paris comme
la capitale de la danse« . jonathan potier

Le chorégraphe propose sa version de Roméo et Juliette à La Seine musicale. Il sera au Châtelet en octobre et dansera l’an prochain au Théâtre des Champs-Élysées. Rencontre avec un artiste de plus en plus engagé.

Le voici à nouveau. Après avoir passé le confinement en Australie, Benjamin Millepied vit désormais entre Paris et Los Angeles. Et pour cause : sa compagnie de 18 danseurs, le Los Angeles Dance Project (LADP), fête ses dix ans avec, entre autres, une importante programmation à Paris. « Qui reste la capitale de la danse dans le monde. Dans quelle autre ville trouvez-vous plusieurs théâtres qui programment tous les soirs et qui affichent complet ? Tous les chorégraphes du monde s’y produisent et il n’y a que là que je peux remplir 45 000 places avec trois programmes différents dans l’année », il a dit. L’inverse exact de ce qui se passe à Los Angeles.

Déjà en 2020, pour atteindre son LADP, il a fallu beaucoup de temps à travers les embouteillages et les concerts de cuivres dignes de la comédie musicale La La Terre. Dans le quartier, la place de Benjamin Millepied semblait incongrue. Quand vous prononciez le mot « danse » pour vous orienter, les passants vous orientaient vers les Dames et les Jeux, « bar et restaurant…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.