Skip to content
Bernie Ecclestone plaide non coupable d’évasion fiscale au Royaume-Uni

[ad_1]

Le régnant de longue date de la Formule 1, Bernie Ecclestone, a plaidé non coupable lundi des accusations massives d’évasion fiscale dont il a été accusé au Royaume-Uni.

Agé de 91 ans, M. Ecclestone a comparu en costume sombre, escorté de ses avocats et de ses gardes du corps, au Westminster Magistrates’ Court où il avait été convoqué.

Lors de sa comparution, il lui a été demandé de décliner son identité puis a plaidé non coupable. Il reste libre jusqu’à une prochaine audience prévue le 19 septembre.

Il est accusé d’avoir omis de déclarer au fisc britannique plus de 400 millions de livres (473 millions d’euros) d’avoirs détenus à l’étranger, entre 2013 et 2016.

Le parquet a autorisé sa mise en examen en juillet à la suite d’une enquête fiscale présentée comme « complexe et internationale ».

Bernie Ecclestone a régné en maître sur la F1 pendant près de 40 ans. Il a quitté son poste de leader de l’élite mondiale du sport automobile en janvier 2017, après avoir été licencié par le nouveau détenteur des droits commerciaux de la discipline, le groupe américain Liberty Media.

Pilote de course éphémère à la fin des années 1950 puis patron de l’écurie Brabham, l’homme d’affaires britannique, dont la fortune était estimée par le magazine Forbes à plus de 2,5 milliards de livres, est très largement considéré comme l’artisan de la transformation de la F1, qui a devenir une activité lucrative sous son règne.

Il a notamment été, à la fin des années 1970, l’un des pionniers de la commercialisation des droits de retransmission télévisée d’événements sportifs.

[ad_2]

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.