actualité économique

Bommai parle à Shah au-dessus de Border Row, le centre convoquera la réunion Karnataka et Maha Cms la semaine prochaine

[ad_1]

La ligne frontalière Karnataka-Maharashtra s’était intensifiée plus tôt cette semaine, des véhicules de chaque côté étant pris pour cible, des dirigeants des deux États pesant et des militants pro-Kannada et Marathi étant détenus par la police dans le district frontalier de Belagavi.

Le ministre en chef du Karnataka, Basavaraj Bommai, a déclaré samedi qu’il avait donné des détails sur la position de l’État et les faits concernant le différend frontalier qui fait rage avec le Maharashtra au ministre de l’Intérieur de l’Union, Amit Shah, qui devrait convoquer une réunion des ministres en chef des deux États la semaine prochaine.

Il a également indiqué que le gouvernement de l’État est susceptible de convoquer prochainement une réunion multipartite pour discuter de la question.

La déclaration du ministre en chef est intervenue à la suite d’une délégation de parlementaires du Maharashtra Vikas Aghadi (coalition de l’opposition dans le Maharashtra) rencontrant Shah vendredi au sujet du différend frontalier avec le Karnataka.

« J’ai demandé à une délégation de nos députés de rencontrer (Amit Shah) lundi. J’ai aussi parlé à Shah. Il a dit qu’il enverrait des informations et que dans deux ou trois jours, il m’appellerait ainsi que le ministre en chef du Maharashtra. Très probablement, cette réunion aura lieu les 14 ou 15 décembre », a déclaré Bommai.

A LIRE AUSSI :

S’adressant aux journalistes ici, le ministre en chef a déclaré qu’il avait déjà informé le Shah de la position du Karnataka et des faits concernant le différend, ainsi que des détails.

« Lundi, nos députés partageront tous les détails, et dès qu’il (Shah) appellera, j’irai également réitérer la position du Karnataka devant lui », a-t-il ajouté.

Le ministre en chef avait déclaré hier soir que la réunion de la délégation du Maharashtra avec le Shah sur le différend frontalier ne ferait aucune différence, et affirmé que son gouvernement ne ferait aucun compromis sur la question.

Notant que le Maharashtra a également essayé cela dans le passé, il a déclaré: «L’affaire est devant la Cour suprême. Notre dossier légitime devant la Cour suprême est solide.

Répondant à une question sur le chef de l’opposition à l’Assemblée du Karnataka, Siddaramaiah, exigeant que le gouvernement convoque une réunion multipartite pour discuter du différend frontalier, Bommai a déclaré aujourd’hui qu’il parlerait à la fois à Siddaramaiah et au chef du JD (S) HD Kumaraswamy.

« J’ai parlé à Siddaramaiah hier et lui ai dit que je l’informerai des développements futurs. Je parlerai à la fois à Siddaramaiah et à Kumaraswamy », a-t-il déclaré.

La ligne frontalière s’était intensifiée plus tôt cette semaine, avec des véhicules de chaque côté ciblés, des dirigeants des deux États pesant et des militants pro-Kannada et Marathi arrêtés par la police dans une atmosphère tendue dans le district frontalier de Belagavi.

Suite à cela, les ministres en chef du Karnataka et du Maharashtra se sont parlé au téléphone et ont convenu qu’il devrait y avoir la paix et que la loi et l’ordre devraient être maintenus des deux côtés.

La question des frontières remonte à 1957 après la réorganisation des États sur des bases linguistiques. Le Maharashtra a revendiqué Belagavi, qui faisait partie de l’ancienne présidence de Bombay, car il compte une importante population parlant le marathi. Il a également revendiqué 814 villages de langue marathi qui font actuellement partie du Karnataka.

Le Karnataka maintient la démarcation effectuée sur des lignes linguistiques conformément à la loi sur la réorganisation des États et au rapport de la Commission Mahajan de 1967 comme final.

Et, comme affirmation que Belagavi fait partie intégrante de l’État, le Karnataka a construit le Suvarna Vidhana Soudha, sur le modèle du Vidhana Soudha, le siège de la législature à Bengaluru, et une session législative s’y tient chaque année.

(Édité par : Sudarsanan Mani)

[ad_2]

cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page