Skip to content
Boris Johnson exhorte la France et l’UE à suspendre les traversées de la Manche – POLITICO

Boris Johnson a proposé de travailler « plus loin et plus vite » avec la France et l’UE pour essayer d’empêcher les migrants sans papiers de traverser la Manche, après que des dizaines se soient noyés dans le but d’atteindre le Royaume-Uni

Dans une lettre au président français Emmanuel Macron, publiée jeudi soir, le Premier ministre britannique a appelé à davantage de coopération avec Paris et Bruxelles sur le retour des migrants qui font le voyage maritime vers l’Angleterre.

« L’UE a des accords de réadmission avec des pays comme la Biélorussie et la Fédération de Russie ; J’espère qu’un tel accord pourra également être rapidement conclu avec le Royaume-Uni », a écrit Johnson, dans une lettre également copiée au président du Conseil européen Charles Michel.

En attendant un tel accord, Johnson a appelé Macron à conclure un accord bilatéral de réadmission « pour permettre à tous les migrants illégaux qui traversent la Manche d’être renvoyés ».

Il a fait valoir que « cela aurait un effet immédiat et réduirait considérablement – ​​sinon arrêter – les passages à niveau, sauvant des vies en brisant fondamentalement le modèle commercial des gangs criminels ».

Les plans britanniques post-Brexit à la frontière visent à renvoyer les migrants dans le premier pays jugé sûr où ils entrent en route vers le Royaume-Uni, ainsi qu’à mettre en place des centres de traitement offshore pour les demandeurs d’asile. Cependant, ces plans reposent sur la recherche de partenaires internationaux disposés à accueillir des rapatriés et ont eu du mal à obtenir un soutien.

Johnson – qui subit une pression intérieure croissante pour réduire les voyages des migrants vers la Grande-Bretagne – a également réitéré son appel à des patrouilles conjointes britanniques et françaises « pour empêcher davantage de bateaux de quitter les plages françaises », et il a suggéré la perspective d’une coopération technologique et de renseignement plus étroite.

La France a invité jeudi les ministres belge, allemand, néerlandais et britannique – ainsi que des représentants de la Commission européenne – à une réunion dimanche dans le port de la Manche de Calais pour discuter de la question.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.