Skip to content
Brigitte Macron en visite au festival d’Angoulême pour défendre les enfants maltraités

[ad_1]

La première dame s’est rendue hier dans la capitale charentaise pour participer à un débat sur la prévention des violences faites aux enfants après la projection de Dalvaun film traitant de l’inceste.

Alors qu’Emmanuel Macron s’est envolé pour l’Algérie pour une visite officielle de trois jours, son épouse Brigitte Macron s’est rendue à la 15e édition du Festival du film francophone d’Angoulême pour participer à la projection du film Dalva face à l’inceste.

Ce n’est pas la première visite de Brigitte Macron au « FFA ». L’an dernier, l’épouse du président de la République avait fait le déplacement pour découvrir le film CE2 de Jacques Doillon (encore inédit en salles) et participer ainsi à un débat sur l’enfance en danger.

Après avoir visité l’exposition rétrospective consacrée au cinéma Pathé à l’Espace Franquin, la première dame a déjeuné au restaurant Le Lion Rouge en compagnie des organisatrices de l’événement, Dominique Besnehard et Marie-France Brière.

Elle a ensuite assisté à la projection du premier film d’Emmanuelle Nicot, Dalva, qui place l’inceste au centre du problème de la maltraitance des enfants. Ce long métrage dresse le portrait d’une jeune fille de 12 ans qui s’imagine être la femme de son père, et qui est soudainement éloignée du domicile paternel lorsqu’il est arrêté par la police. Dalva (Zelda Samson) est ainsi envoyée dans un foyer pour adolescents et le film suit le parcours de résilience de cet enfant, du contrôle à la prise de conscience…

Après la projection, Brigitte Macron a participé à un débat aux côtés de Charlotte Caubel, secrétaire d’État à l’enfance. Elle a raconté à nos collègues La Charente libre: « Avec le secrétaire d’État à l’enfance, nous nous engageons à prévenir l’inceste car nous pensons que les enfants et les adolescents ont besoin d’être informés. Un enfant doit connaître ses droits, et un adulte ses devoirs envers l’enfant.»

Avant de conclure : « Il est essentiel de donner de la visibilité à ces sujets car on ne se rend pas forcément compte des nouveaux enjeux de société, de tout ce qu’un enfant a à gérer. Il faut les aider à ouvrir les yeux, leur dire que nous sommes là et qu’ils peuvent choisir à qui parler, et que nous les accompagnerons… »

[ad_2]

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.