Skip to content
Bureaux, usines et magasins se convertissent à la sobriété énergétique


Le ministre délégué chargé de l’Industrie (au centre) à l’usine Arc, à Arques (Pas-de-Calais), le 9 septembre, au lendemain du chômage partiel de 1.600 salariés. SAMEER AL-DOUMY/AFP

DÉCRYPTAGE – Les entreprises mettent les bouchées doubles pour réduire sans mal leur consommation d’énergie cet hiver. La flambée des prix oblige certains à arrêter la production.

Renforcer le télétravail pour réduire la consommation d’énergie dans les bureaux. C’est le choix d’Air France. La compagnie aérienne propose à ses employés de travailler à domicile trois jours par semaine, ce qui permet de fermer le siège social tous les vendredis.

Depuis que le gouvernement a demandé aux entreprises de se convertir à la sobriété, des groupes de travail (industrie, grande distribution, logement, numérique et télécoms, transports, etc.) ont élaboré des feuilles de route pour réduire la consommation d’énergie. Les mesures les plus répandues concernent le chauffage et l’éclairage. Les détaillants ont promis de baisser la température dans les magasins d’un degré, de fermer les portes extérieures lorsque le chauffage est allumé et d’éteindre les enseignes lumineuses lorsque le magasin est fermé. Le géant du luxe LVMH s’engage à éteindre l’éclairage de ses boutiques et bureaux entre 22h et 7h. Thales fera de même à partir de 21h pour ses bureaux…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.