Skip to content
Ce hangar à bateaux transformé en château est à vendre pour 5,9 millions

[ad_1]

Une propriété italienne dans les eaux turquoises de la mer Méditerranée ? Pas exactement, puisque ce bâtiment est campé au bord de la rivière Dart, au sud-ouest de l’Angleterre dans le comté du Devon. Mais il est vrai que pour transformer ce qui n’était à l’origine qu’un hangar à bateaux avec une partie habitable, le marchand d’art britannique David Southwick s’est inspiré d’une visite italienne dans la ville de Ninfa, à 80 km au sud de Rome, connue pour ses bâtiments en ruine et d’où il a dessiné cette envie de créer un château abandonné. Avec sa femme, il compte désormais s’installer définitivement en Italie et a donc mis en vente cette propriété, comme l’a repéré le site Insider.

Commercialisé par le réseau immobilier Savills, l’immeuble, qui a subi 15 ans de travaux, s’affiche à 5 millions de livres, soit 5,9 millions d’euros. C’est en 1993 que le propriétaire et son épouse s’offrent cette propriété nautique dans une région où la voile, le kayak et le paddle sont largement pratiqués. Après avoir démoli la petite habitation des années 1960 qui existait sur leur terrain, les acquéreurs n’ont conservé que le hangar à bateaux datant des années 1850.

Ponton privé

Tout autour, ils ont ainsi aménagé la propriété de leurs rêves, s’étendant sur près de 400 m² et 5 niveaux avec sa plage privée et sa piscine intérieure et des travaux qui ont nécessité de descendre à 19,5 mètres sous le niveau de la mer. Achevée en 2008, la propriété a rapidement été perçue par tous comme une vénérable relique du passé. Paris retenu pour David Southwick. Selon l’annonce de vente, la propriété dispose de 4 chambres, 2 salles de bains et 3 salons, sans oublier son ponton privé et ses jardins en terrasse.

VOIR ÉGALEMENT – Loto du patrimoine 2022 : les 100 projets départementaux

[ad_2]

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.