Skip to content
Ce maire qui veut constituer une force de police composée d’habitants pour lutter contre les incivilités – RT en français

Tony Chenot, maire de Kingdomix (Meurthe-et-Moselle), envisage de mobiliser des citoyens bénévoles pour observer et signaler les infractions commises en milieu rural. En précisant qu’il ne s’agit pas de créer une milice, ni d’encourager la dénonciation.

Le quotidien régional Est républicain relayé, le 24 novembre, une proposition originale de Tony Chenot, maire des Républicains de Royaumeix, commune proche de Toul (Meurthe-et-Moselle). Pour mieux lutter contre les incivilités, l’élu pense faire appel à des citoyens bénévoles : chasseurs, randonneurs, ramasseurs de champignons… ‘édile.

Le village de Kingdomix compte certes moins de 400 habitants, mais son territoire comprend l’immense forêt de la Reine, où sont commises « la majorité des incivilités, notamment le dépôt illégal de déchets », selon Tony Chenot.

« Impossible pour les gendarmes ou pour les agents de l’ONF, qui n’ont pas les moyens humains, ou pour moi malgré les pouvoirs de police dévolus aux maires, de contrôler tout ça », plaide l’élu, qui souhaite donc composer un liste des citoyens « volontaires », afin qu’ils puissent les soutenir dans leurs missions de protection du paysage.

Des citoyens volontaires seraient ainsi tenus de constater les infractions et de les traduire en justice, par exemple en prenant en photo une personne prise en flagrant délit de dépôt de déchets dans le bois, puis en donnant son nom ou sa plaque d’immatriculation. aux autorités.

Réfutant par avance toute volonté de constituer une forme de milice ou d’encourager la dénonciation, le maire a précisé qu' »il ne s’agit en aucun cas d’autoriser des citoyens dotés de super pouvoirs », insistant sur le fait que « tout cela devra être encadré de près ”.

L’idée serait donc de proposer une liste de citoyens volontaires au procureur de la République, qui vérifierait d’abord que ces citoyens sont capables d’effectuer ces missions sans excès, avant de leur assurer une « formation spécifique », puis de délivrer « une carte prouvant que ils sont assermentés ».

Comme indiqué Est républicain, la proposition pourrait revenir à « rétablir la fonction de garde champêtre mais… sans les frais inhérents », difficile à assumer pour une petite commune. De son côté, le maire de Kingdomix assure avoir déjà plusieurs volontaires disponibles et se prépare à discuter de son projet avec les autorités.

Un projet qui fait écho aux propos tenus récemment par Willy Schraen, président des chasseurs, dans le journal du dimanche : « Nous avons un rôle à jouer dans la police de proximité », a-t-il déclaré.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.