Skip to content
ce qui change pour vos voyages ce 15 janvier

 | Meilleurs articles

Nouvelles locales abc Nouvelles

Les personnes n’ayant pas reçu leur dose de rappel contre le Covid-19 risquent de ne plus pouvoir prendre le train ou l’avion en France. En Europe, les règles vont également changer à partir du 1er février.

Pour les voyages en France

A partir du 15 janvier, les personnes de plus de 18 ans n’ayant pas reçu de rappel vaccinal sept mois après leur dernière injection (deux doses) ou infection au Covid-19 verront leur pass sanitaire désactivé. Entre 500 000 et 700 000 Français pourraient être concernés, selon le ministre de la Santé, Olivier Véran. A partir du 15 février, ce délai sera réduit à quatre mois. Cela va compliquer les déplacements en France… Il n’est plus possible de prendre un train longue distance, de prendre un vol intérieur, de visiter un musée, d’aller dans un bar ou un restaurant. Le site monrappelvaccincovid.ameli.fr, mis en place par l’Assurance Maladie, vous permet de connaître la date d’expiration de votre pass santé si vous n’en faites pas le rappel.

Attention : lorsque vous recevez une dose de rappel, vous devez attendre sept jours avant que le nouveau code QR soit activé. Que faire si vous avez été infecté par le Covid-19 après votre vaccination ? « Les personnes testées positives au Covid-19 avant de pouvoir recevoir leur dose de rappel peuvent utiliser leur certificat de guérison [c’est-à-dire leur test positif, NDLR] afin que leur « laissez-passer sanitaire » reste valable en attendant leur rappel. Il est néanmoins recommandé de faire votre rappel à partir de trois mois après votre infection», détaille le site du gouvernement.

Le projet de loi instituant le « laissez-passer de vaccination », qui pourrait être mis en place dans les prochains jours, ne changera rien aux conditions de déplacement des personnes vaccinées ou immunisées après une infection. Il prévoit que l’accès à certains lieux ne serait plus possible avec un simple test négatif.

Pour les voyages à l’étranger

Si les règles évoluent au niveau national, elles restent indépendantes de celles régissant les déplacements en Europe et ailleurs dans le monde. Dans l’Union européenne, à partir du 1er février, la validité du certificat de vaccination sera limitée à 270 jours (neuf mois) après un calendrier de vaccination complet. Un délai déjà appliqué par l’Italie et l’Autriche, par exemple. La Commission européenne précise qu’il s’agit d’une durée maximale : certains États pourraient décider de la réduire encore, comme en France donc, à partir du 15 février (quatre mois au lieu de neuf).

Certaines personnes, notamment celles qui ont été vaccinées il y a entre sept et neuf mois, pourraient encore réclamer leur certificat de vaccination pour leurs voyages dans l’UE… mais pas en France. Hors Union Européenne, la durée de validité du certificat de vaccination (mais aussi du certificat de guérison) dépend de chaque pays. Pour entrer en Israël, par exemple, il faut que la dernière dose ait été administrée moins de 180 jours (six mois) avant d’entrer sur le territoire. Il est important de vérifier les règles en vigueur dans chaque pays en consultant notre carte ou le site France Diplomatie.


Titres d’aujourd’hui Nouvelles du monde

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.