Skip to content
CF Montréal champion canadien


Le CF Montréal a remporté un deuxième championnat consécutif en battant le Toronto FC par un pointage de 1-0 au Stade Saputo cet après-midi.

• Lire aussi : Nancy a toujours gardé confiance

• Lire aussi : Breza a été surpris par son titre

Il s’agit d’un cinquième sacre pour Montréal, qui a remporté quatre de ses titres contre Toronto.

C’est un petit lobe sur le gardien Quentin Westberg qui a permis à Romell Quioto de marquer le seul but du match dans le 72e minute.

Quioto, qui jouait avec un couteau entre les dents, a été nommé joueur du match tandis que le gardien montréalais Sebastian Breza a reçu le titre de joueur par excellence du tournoi.

Cette victoire permettra au CF Montréal de participer à la Ligue des champions de la CONCACAF l’hiver prochain.


CF Montréal champion canadien

Signé Westberg

Les Montréalais ont rapidement montré leurs couleurs et on peut dire que la première demie a été fortement influencée par le jeu du gardien torontois, Quentin Westberg.

Il a effectué cinq arrêts, dont quatre aux dépens de Romell Quioto, qui l’a mis à l’épreuve à la 11e seconde, après une brillante passe dans le dos de la défense de Joaquin Torres.

Le gros attaquant hondurien a attaqué de partout dans cette première mi-temps, s’installant surtout dans le petit rectangle de Westberg.

Le match a été dominé par les Montréalais : ils ont décoché neuf tirs, dont cinq cadrés, contre un seul dans chaque catégorie pour les visiteurs, qui ont également perdu Alejandro Pozuelo dans le premier quart d’heure, à la suite d’une blessure.

Similitudes

Cette rencontre présentait d’étranges similitudes avec celle du 23 octobre à Toronto, au cours de laquelle CF Montréal avait dû se contenter d’un match nul de 1 à 1.

Test de réalité : Montréal a fait un meilleur match et a pris les devants, mais Jozy Altidore avait marqué dans les arrêts de jeu (90 + 5) pour provoquer l’égalité.

Heureusement, cette fois-ci, l’équipe a su tenir le coup devant ses spectateurs.

« Il a fallu du temps pour marquer le but, mais je ne sentais pas que mes joueurs étaient en danger, ils contrôlaient », a déclaré Wilfried Nancy. Il y avait le poste, pour une fois on a porté chance du bon côté. « 

Pas de tir

Le jeu défensif collectif de Montréal a pris le dessus sur celui du Toronto FC, qui n’a pas réussi à cadrer un seul tir en seulement quatre tentatives dans le match.

Dans le camp de Montréal, nous avons tenté 22 tirs, dont neuf cadrés, avec une possession de 56,9 %. CF Montréal a donc connu un bon match dans l’ensemble.

Ce que les statistiques ne disent pas, cependant, c’est que la forteresse a failli céder aux 90e minute.

En effet, peu occupé jusque-là, le gardien Sebastian Breza est sorti devant Nick DeLeon, puis le ballon s’est retrouvé à l’embouchure du but sans gardien et Jordan Perruzza a touché le poteau.

Sans Saputo

Il faisait froid, mais le soleil est sorti au début du match pour réchauffer un stade Saputo bruyant comme s’il y avait longtemps qu’on ne l’avait pas entendu.

Dès le départ, la centaine de fans torontois fait entendre leur voix, mais les fans locaux finissent par prendre le dessus.

Une question demeure cependant : pourquoi le propriétaire, Joey Saputo, a-t-il choisi d’assister au match du Bologna FC en Italie plutôt que d’être à Montréal pour cette finale ?

Compte tenu des événements de la semaine, il aurait été de bon ton que le propriétaire soit dans l’immeuble pour le dernier match de la saison.

Bulletin

8.5 / 10

Il a eu une bonne demi-douzaine d’occasions ; Cela signifie donc qu’il était au bon endroit et était surtout frustré par Westberg.8.5 / 10

Très solide comme d’habitude. Il utilise bien son corps pour garder et récupérer plusieurs ballons.8/10

Encore une solide performance défensive. La progression se poursuit en douceur.8/10

Il est très solide et sort beaucoup de ballons de la surface de Sebastian Breza. 8/10

Encore un bon match avec beaucoup de combativité dans son jeu ; il ne lâche rien.7.5 / 10

Il entre sur la gauche et apporte de la stabilité avec de bons points offensifs. 7.5 / 10

  • Lassi Lappalainen

Il fait du bon travail en étirant le jeu et en perturbant la ligne défensive adverse.7.5 / 10

Il entre pour une courte période, mais fait un très bon travail défensif en protégeant l’avance. 7.5 / 10

Toronto n’a pas visé un tir, mais il était en contrôle dans sa surface.7/10

  • Zachary Brault-Guillard

Performance motivée avec une volonté d’aider en attaque. Il est tombé en action au début de la seconde mi-temps.7/10

  • Mathieu Choinière

Il a passé une partie du match avec Richie Laryea dans les pattes et s’en est plutôt bien sorti, car son compatriote n’est pas un client facile.7/10

Il manque un peu de mordant lorsqu’il s’agit de tirer ou de faire le dernier coup.7/10

  • Djordje Mihailovic

Il essaie beaucoup de choses avec plus ou moins de succès. Il a joué un bon match, mais un peu en dessous de son niveau habituel.6,5 / 10

Il est souvent bien placé, il contribue, mais il y a encore beaucoup d’imprécision dans son jeu.

Montréal

Gardien:

S. Breza.

Défenseurs :

J. Waterman, R. Camacho, K. Miller.

Environnement:

Z. Brault-Guillard (remplacé par Z. Bassong dans le 60e), V. Wanyama, Ahmed Hamdi, M. Choinière.

Attaquant:

J. Torres (remplacé par L. Lappalainen à la 73e), D. Mihailovic, R. Quioto (remplacé par S. Piette à la 78e).

Toronto

Gardien:

Q. Westberg

Défenseurs :

R. Laryea, J. Dunn, M. Bradley, C. Mavinga, A. Pozuelo.

Environnement:

M. Delgado, N. Okello (remplacé par J. Perruzza dans le 78e), J. Osorio.

Attaquant:

J. Shaffelburg (remplacé par N. DeLeon à la 78e), D. Dwyer (remplacé par Y. Soteldo à la 78e).

But

Montréal : R. Quioto (72e).

Cartons

MONTRÉAL : J. Torres (22e). TORONTO : R. Laryea (36e), Y. Soteldo (57e) M. Delgado (87e).

COUPS

ARRÊTS

MTL

9

0

TFC

0

8

DÉFAUTS

HORS JEUX

MTL

15

o

TFC

6

2

COINS

MTL

dix

TFC

1

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.