Skip to content
Charles III et ses frères et sœurs veillent sur le cercueil d’Elizabeth II à Londres

[ad_1]

Charles, Anne, Andrew et Edward doivent veiller pendant quinze minutes sur le cercueil de la reine Elizabeth II à Westminster Hall, sans interrompre la présentation de la dépouille au public.

Le roi Charles III et les trois autres enfants d’Elizabeth II ont regardé vendredi soir 16 septembre son cercueil exposé à Londres, entourés de nombreux anonymes qui ont bravé une très longue attente pour saluer leur reine avant ses obsèques.

Placés autour, dos tête baissée, Charles, Anne, Andrew et Edward ont veillé pendant dix minutes sur le cercueil drapé de l’étendard royal et orné de la couronne impériale, posé sur un imposant catafalque dans la plus ancienne salle du Parlement britannique, Salle de Westminster. Ils avaient déjà fait de même lundi à Édimbourg, où la dépouille de la souveraine était arrivée après sa mort dans son domaine de Balmoral, en Écosse, le 8 septembre. Pour l’occasion, Andrew, privé de titres militaires à la suite d’un scandale sexuel, était autorisé à porter l’uniforme, comme ses frères et sœurs.

24h d’attente

Au cours de cette solennitéveillée des princes», une tradition remontant à la mort du roi George V en 1936, la foule a pu continuer à défiler devant le cercueil, comme elle le fait en flux continu depuis mercredi après-midi. Preuve de l’immense émotion suscitée par la mort de la reine Elizabeth, unanimement saluée pour son dévouement à la Couronne, l’interminable file à collectionner n’a cessé de s’allonger vendredi, dépassant à un moment donné plus de 24 heures d’attente.

« Mes chevilles me font horriblement mal, mais c’est un petit sacrifice à faire», a raconté à l’AFP Peter Stratford, 70 ans, se reposant brièvement après huit heures d’attente. « Je n’aurais pas voulu rater ça», a ajouté cet ancien pompier qui était intervenu lors d’un incendie majeur au château de Windsor en 1992, où Elizabeth II sera enterrée lundi. Comme plus tôt dans la journée, les autorités ont de nouveau temporairement suspendu l’accès à la longue file d’attente qui serpente sur des kilomètres dans la capitale vendredi soir. Il rouvrira samedi midi.

2000 invités

Le public pourra défiler devant le cercueil d’Elizabeth II jusqu’au petit matin lundi, avant les funérailles nationales à 12 h, les premières du genre depuis celles de Winston Churchill en 1965. Ensuite, un cortège accompagnera le cercueil jusqu’à la ‘ L’Abbaye de Westminster où auront lieu les funérailles. Des millions de personnes sont attendues pour suivre l’événement devant leur télévision en ce jour férié au Royaume-Uni.

Quelque 2 000 invités, dont plusieurs centaines de dirigeants du monde entier, des têtes couronnées, mais aussi des anonymes décorés pour leur engagement associatif, assisteront à la cérémonie. Joe Biden, Ursula von der Leyen, l’Empereur du Japon ou encore Emmanuel Macron sont attendus, tandis que le Pape sera représenté. Les dirigeants de la Russie, de l’Afghanistan, de la Birmanie, de la Syrie et de la Corée du Nord n’étaient pas invités.

L’événement représente un défi sécuritaire sans précédent pour le Royaume-Uni, qui a déployé un dispositif impressionnant dans la capitale, avec de nombreux renforts venus de tout le pays. « Ce sera le plus grand événement que la police de Londres« a dû encadrer, a déclaré vendredi le sous-commissaire adjoint Stuart Cundy, encore plus imposant que les JO de 2012. Quelques heures plus tôt, l’attaque contre deux policiers, poignardés dans le centre de Londres, qui n’est pas considérée comme un acte terroriste par les autorités , fait monter la tension d’un cran.

[ad_2]

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.