Politique

Chez LR, la bataille du calendrier a déjà commencé

[ad_1]

Éric Ciotti, nouvellement élu président des Républicains, dimanche 11 décembre, à Paris. Vernier Jean-Bernard/JBV News/ABACA

DÉCRYPTAGE – L’élection d’Éric Ciotti à la tête des Républicains n’a pas clos le débat sur la désignation de leur prochain candidat.

Y a-t-il deux lignes politiques chez Les Républicains ? En tout cas, deux méthodes. Si le parti a désormais un président, Eric Ciotti, une question importante demeure : celle du calendrier du choix du candidat LR à la présidentielle.

Si le député LR des Alpes-Maritimes a fait toute sa campagne en martelant que Laurent Wauquiez lui semblait être « le candidat naturel » de la droite et qu’il devrait être nommé au plus vite, c’est-à-dire en 2023, Bruno Retailleau a jugé, à l’inverse, que ce serait de la folie de le choisir maintenant, au risque de l’affaiblir. Cet enjeu de campagne a divisé jusqu’aux supporters de Laurent Wauquiez, certains d’entre eux ayant choisi Bruno Retailleau pour éviter que leur champion ne soit choisi trop tôt.

« La droite, c’est la culture du leader, et c’est ce qui nous manquait depuis 2012. Face à Macron, Le Pen et Mélenchon, il faut trouver une incarnation », a martelé Éric Ciotti ces dernières semaines en prenant la parole pour « l’abolition définitive de la primaire »…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

La liberté c’est aussi aller au bout d’un débat.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro -Politics

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page