Skip to content
Cincinnati : Medvedev monte en puissance


Daniil Medvedev monte en puissance à dix jours de l’US Open où il défendra son titre : le N.1 mondial, très solide, a écarté l’Américain Taylor Fritz (13e) pour se qualifier pour les demi-finales du Masters 1000 de Cincinnati, où il affrontera Stefanos Tsitsipas (7e).

• Lisez aussi : La fin pour « FAA » à Cincinnati

Privé de Wimbledon en raison de sa nationalité, dans le contexte de l’invasion russe de l’Ukraine, Medvedev a besoin d’enchaîner les matchs, après un retour réussi à Los Cabos, où il s’était imposé il y a deux semaines, suivi d’une élimination précoce en 8e finales à Montréal, par l’Australien Nick Kyrgios.

Force est de constater qu’il travaille sérieusement dans l’Ohio, après cette victoire 7-6 (7/1), 6-3, la troisième en deux sets, la plus convaincante aussi, aux dépens de Taylor Fritz, un client du ciment américain. depuis sa victoire au Indian Wells Masters 1000.

« Je suis content de mon tennis. Si je peux continuer à jouer de cette façon et surtout élever mon niveau pendant le match, je peux battre n’importe qui », a déclaré Medvedev.

De manière clinique, il a éteint les ardeurs du talentueux Américain, qui a pourtant mis le dos au mur à plusieurs reprises dans la première manche.

défense de fer

Le Russe a dû sauver pas moins de six balles de break, dont trois balles arrêtées, grâce à une défense de fer qui a presque à chaque fois provoqué la faute de son rival.

Puis il a fait sien le tie-break, dressant à nouveau un mur face à Fritz, auteur de deux fautes directes sur son service, ce qui a permis à Medvedev de s’échapper 5-1 puis d’empocher le premier set.

« Il m’avait un peu pris le dessus et je n’avais pas vraiment eu de possibilités sur son service. Mais j’ai réussi à rester dans le match, à gagner le match décisif et ça m’a aidé à m’imposer », a résumé le Russe.

Dans la foulée, il a resserré un peu plus l’étau, écoeurant tout de même Fritz par sa défense et son service efficace (18 aces). Son rival, brisé dès le départ, n’a jamais su se remettre dans le match.

Meedvedev retrouvera le Grec Stefanos Tsitsipas, contre qui il mène 7 victoires à 2, et qui a vaincu de justesse 7-6 (7/5), 5-7, 6-3 l’Américain John Isner (50e).

Le Grec a dû mettre les bouchées doubles pour venir à bout 7-6 (7/5), 5-7, 6-3 de l’Américain John Isner (50e), toujours aussi lourd sur son service (18 aces) et qui ne l’a perdu qu’une seule fois, sur la seule occasion offerte à son rival à 4-3 dans le dernier set.

Coffre Norrie Alcaraz

L’autre demi-finale opposera la surprenante Croate Borna Coric (152e), buteur 6-4, 6-4 du Canadien Felix Auger-Aliassime, après avoir sorti Rafael Nadal à 2e tour, à Cameron Norrie (11e), vaincu 7-6 (7/4), 6-7 (4/7), 6-4 par Carlos Alcaraz (4e).

Le Britannique est sorti vainqueur d’un superbe duel, qui a donné lieu aux plus beaux échanges du tournoi, entre échanges à toute allure et duels à la volée. Il a mené 3-1 dans le dernier set, mais a cassé immédiatement avant de revenir à l’Espagnol à 5-4, pour terminer en un peu plus de trois heures.

Chez les femmes, la Biélorusse Aryna Sabalenka (7e), s’inclinant 6-4, 7-6 (7/1) face au Chinois Shuai Zhang (44e), affrontera Caroline Garcia (35 anse), impressionnant pour se débarrasser 6-1, 7-5 de l’Américaine Jessica Pegula (8e).

Très agressif, efficace au retour (59% de points gagnés), Garcia a été imprenable dans le premier set, remporté en 28 minutes.

Le second tour a été plus serré. À 11 heurese match, Garcia a sorti de puissants retours sur les deuxièmes balles adverses, ce qui a provoqué une faute de Pegula. Break en main, elle a ensuite conclu l’affaire sur son service.

L’autre affiche du dernier carré opposera Madison Keys (24e) à Petra Kvitova (28e).

L’Américaine, vainqueur de l’épreuve en 2019, a disposé 6-2, 6-4 de la Kazakh Elena Rybakina (25e).

La Tchèque a écarté l’Australienne Ajla Tomljanovic tout aussi facilement 6-2, 6-3 (63e).



journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.