Skip to content
Clémentine Autain demande à LFI plus de « pluralisme » et « d’ancrage territorial »


Tout en louant la « flexibilité » de La France Insoumise, le député de Seine-Saint-Denis déplore l’organisation « gazeuse ».

La députée LFI Clémentine Autain en a demandé lundi 22 août plus »pluralisme » et « ancrage territorial« à La France insoumise, dont l’exploitation »gazeux« la pêche selon elle »dans les élections intermédiaires et dans les périodes non électorales« .

L’élu de Seine-Saint-Denis a plusieurs fois critiqué ces dernières années le fonctionnement du mouvement, dominé par la figure charismatique de Jean-Luc Mélenchon – qui a été deux fois son candidat à l’élection. l’élection présidentielle après avoir été pour le Front de gauche en 2012. Dans le billet de blog de lundi, trois jours avant le début de la « Les amphithéâtres d’été» du mouvement dans la Drôme, elle se montre moins offensive que par le passé, évoquant les avantages de LFI par rapport aux partis traditionnels : «Plus souple, tourné vers l’action, très offensif sur les réseaux sociaux, débarrassé des batailles internes du Congrès, notre mouvement a su répondre à certaines des revendications de notre époque.« . Mais elle regrette l’organisation »carbonaté » : « Les lieux de décision restent flous, l’espace du débat stratégique n’est pas identifié, la partition entre le local et le national mérite d’être redéfinie« .

Clémentine Autain observe que «l’opération adoptée s’est avérée efficace surtout pendant la campagne présidentielle, avec son impact sur les élections législatives. Les résultats sont moins positifs dans les élections intermédiaires et dans les périodes non électorales« . Elle déplore la permanence d’un « petit noyau de dirigeants» qui va à l’encontre du «la diversité » et certaines « pluralitéElle souhaite. Le député défendl’alliance du consensus et du pluralisme», avec votes en cas de blocage.

Elle suggère également que legroupes d’action», qui regroupent localement des militants insoumis, sont mieux coordonnés entre eux : «LFI doit aussi exister à cette échelle, celle d’une ville, d’une agglomération, d’un +pays+, d’un département ou encore d’une région.». Enfin, Clémentine Autain espère que la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), la coalition pour les législatives LFI avec le Parti socialiste, EELV, le PCF et Générations, sera «durable« . D’abord à traversassemblages de circuits» animé de manière pluraliste, mais aussi avec le «Parlement Nupes», existant mais dont l’avenir est incertain.

VOIR ÉGALEMENT – Accusés d’antisémitisme par Éric Dupond-Moretti, les députés LFI quittent l’hémicycle

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.