Skip to content
Comment la Grande Arche de La Défense s’est transformée en star du bureau


La Grande Arche de la Défense Weinberg Capital Partners

DÉCRYPTAGE – Rénové après son rachat par les fonds Weinberg et Henderson, l’immeuble est aujourd’hui occupé à 95 %. Une performance dans ce quartier.

La Grande Arche de La Défense, voulue et inaugurée par le président François Mitterrand en 1989, est un incontournable du paysage parisien. Il marque le point culminant de l’axe qui commence par le Louvre, passe par l’obélisque de la Concorde, puis l’Arc de Triomphe avant de se terminer à La Défense.

La Grande Arche n’est cependant pas seulement un objet architectural. C’est aussi un lieu de travail. Au total, le pilier Sud, propriété de l’État, et le pilier Nord, qui est privé, représentent pas moins de 80 000 m2 de bureaux. Au fil des ans, le bâtiment a vieilli. Dans le Nord, la situation était d’autant plus compliquée qu’il y avait plusieurs propriétaires, ce qui rendait tout projet de rénovation compliqué à mener à bien.

Consolidation du pilier Nord

« Nous avons perçu en 2019 que le bâtiment avait un énorme potentiel, symboliquement, mais pas seulement », explique Jean-Philippe Olgiati, associé et directeur général des activités immobilières chez Weinberg Capital Partners. En 2019, la société a créé une joint-venture avec le britannique Henderson Park afin de « regrouper » le pilier Nord, c’est-à-dire racheter les parts des différents propriétaires, puis le rénover entièrement. L’opération touche maintenant à sa fin.

La nouvelle salle d’accueil de la Grande Arche Weinberg Capital Partners

« Nous avons complètement repositionné le bâtiment, soit 45 000 m2 de bureaux, avec succès puisque nous avons désormais un taux d’occupation de 95% », accueille Jean-Philippe Olgiati. Une performance remarquable, puisque le quartier de La Défense affiche désormais un taux de vacance de 14 %. Surtout, les associés ont réussi à signer 28 000 m2 de baux sur les 18 derniers mois, à la sortie de la crise du Covid. Cela représente pas moins de 30 % des locations de surfaces inférieures ou égales à 5 000 m2 à La Défense, sur la même période. « La Grande Arche est un bâtiment emblématique, et il est facile d’attirer l’attention avec luiprécise le responsable de l’immobilier chez Weinberg Capital. Il nous appartenait ensuite de montrer que nous pouvions proposer un produit répondant aux besoins actuels des entreprises ».

Zone de service

Les plateaux de bureaux ont été entièrement restructurés : présence massive d’open space, décloisonnement, modernisation. Surtout, un espace de 3 000 m2 de services – un centre d’affaires, un auditorium, un café, un restaurant, une salle de sport ou encore un atelier de réparation de vélos – a été créé afin de répondre aux besoins des usagers. De quoi attirer start-up, incubateurs, écoles et centres de formation. Au total, 26 locataires qui démontrent qu’un immeuble de caractère, remis au goût du jour, est capable de séduire à La Défense.

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.