Skip to content
Comment Marcelo Bielsa a (vraiment) rendu sa passion à Leeds

[ad_1]

Malgré les mauvais résultats de Leeds United cette saison, les observateurs et les supporters s’accordent à dire que le déménagement de Marcelo Bielsa dans le Yorkshire est un succès.

 » As-tu vu en moi ce que je ne voyais pas moi-même. Sur Instagram, l’international anglais Kalvin Phillips (20 sélections) a été l’un des premiers à rendre hommage à Marcelo Bielsa qui a fait du milieu de terrain de 26 ans la pierre angulaire de Leeds, ce qui lui a permis de briller l’été dernier à l’Euro.  » Le club et moi vous sommes éternellement reconnaissants », a écrit de son côté le gardien français Illan Meslier. Même le défenseur d’Arsenal Ben White, qui n’aura passé qu’une seule saison à Leeds entre 2019 et 2020, n’a pas pu s’empêcher de poster une photo pour saluer l’entraîneur argentin sur ses réseaux sociaux. Au lendemain du limogeage de Bielsa pour qui la défaite 0-4 face à Tottenham était une de trop dimanche, joueurs et supporters s’accordent à dire que l’homme de 66 ans aura rempli sa mission : redonner les lettres de noblesse à Leeds United. Retour sur une expérience qui restera gravée dans la mémoire des supporters des Peacocks.

Marcelo Bielsa devient rapidement l’idole locale

Arrivé en Angleterre en juin 2018 après une expérience ratée à Lille, Marcelo Bielsa découvre un géant endormi qui végète en Championnat depuis plusieurs saisons. A son arrivée, les supporters ne rêvent que d’une chose : voir leur équipe repartir en Premier League. Bielsa reste prudent mais avoue : « impossible de ne pas en rêver. Ce rêve aurait pu se réaliser dès sa première saison. Leeds a terminé à la 3e place du classement mais a échoué lors du barrage contre le Derby County de Frank Lampard. L’année suivante sera la bonne, Patrick Bamford et les siens remportent le championnat en effaçant les défauts vus la saison précédente : réputés pour leurs qualités offensives, le groupe de Bielsa finira par mieux défendre avec seulement 35 buts encaissés, 15 de moins qu’un an plus tôt.

Les fans de Leeds amoureux de Marcelo Bielsa LEE SMITH / REUTERS

L’ascension de Leeds en Premier League a fait de l’ancien entraîneur de l’OM l’idole locale, comme en témoignent les nombreuses fresques à son effigie qui ornent les murs de la ville. C’est probablement à ce moment que la « Bielsamania » atteint son paroxysme. S’il est tellement apprécié des supporters ce n’est pas seulement grâce aux résultats de son équipe mais aussi par son humilité. Disponible malgré sa grande timidité, de nombreux supporters peuvent se vanter d’avoir échangé avec lui au détour d’un rayon de supermarché ou à la table d’un bar diffusant un match. Son humilité, l’entraîneur tente de la transmettre à tous les joueurs qui croisent sa route à travers des discours ou des exercices comme le temps où il emmenait son groupe ramasser des déchets autour. Arc de Thorple centre d’entraînement de Leeds pour leur montrer combien de temps les supporters doivent travailler pour pouvoir acheter un billet de match.

Meilleur entraîneur de Premier League pour son retour dans l’élite

De retour dans l’élite du football anglais 16 ans après l’avoir quittée, Leeds United version Bielsa ne renie pas ses principes de jeu acquis en Championship et propose un football léché, offensif et divertissant, comme en témoigne le premier match de la saison. face à Liverpool s’est soldé par un score de 4 à 3 pour les Reds. Les Peacocks ont terminé la saison à la 9e place grâce notamment à l’attaquant Patrick Bamford et ses 17 buts et au milieu de terrain Kalvin Phillips, si incontournable que les fans le surnommaient « Le Pirlo du Yorkshire ». Mieux encore, l’entraîneur argentin a été élu « meilleur entraîneur de Premier League » le 24 mai devant David Moyes et Pep Guardiola. Avec cette première saison très encourageante, l’ambition pouvait encore grandir mais comme souvent avec Bielsa, le château de cartes a fini par s’effondrer. Ce fut le cas à Bilbao en 2013, à Marseille en 2015 et désormais à Leeds puisque les habitants d’Elland Road n’échappent pas à la règle.

Marcelo Bielsa adoré à Leeds LEE SMITH / REUTERS

La saison 2021/22 a très mal commencé pour les Blancs, qui ont traversé les 6 premières journées sans une seule victoire (3 nuls, 3 défaites). S’en sont suivies plusieurs blessures, touchant notamment les cadres Patrick Bamford et Kalvin Phillips, et surtout une fatigue générale du groupe responsable de cette statistique : 50% des matches de Leeds cette saison se sont soldés par une défaite. Le départ de Marcelo Bielsa semble donc tout à fait logique, du moins sur le plan sportif, même si le président du club Andrea Radrizzani n’a pas caché son amertume au moment d’officialiser sa décision : « Ce fut la décision la plus difficile que j’ai eu à prendre depuis que j’ai pris la tête de Leeds United », il a assuré. Avec son départ, les supporters rejoignent un groupe très fermé : celui des « veuves de Bielsa », un surnom inventé par les supporters du Chili après son départ en 2011 qui traduit bien la nostalgie et le deuil quasi instantané provoqué par le départ du Argentin. Les dirigeants doivent désormais lui trouver un remplaçant et c’est l’Américain Jesse Marsch qui pourrait prendre la relève d’un entraîneur pas comme les autres.

[ad_2]

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.