Skip to content
« Comment un hôpital peut-il fonctionner sans électricité ?  demande à l’OMS lors d’un voyage en Ukraine


Le chef de l’Europe de l’Organisation mondiale de la santé s’est dit « attristé et en fait indigné » par les dommages infligés aux établissements de santé en Ukraine par les forces russes.

Le Dr Hans Kluge, directeur régional de l’OMS pour l’Europe, a fait ces commentaires jeudi lors d’une visite dans des hôpitaux de Dnipro, dans l’est de l’Ukraine, dont un hôpital psychiatrique et un centre de réadaptation.

« À ce jour, l’OMS a rapporté objectivement plus de 700 attaques contre les soins de santé. Il s’agit d’une violation très claire du droit international. La santé ne devrait jamais être une cible », a déclaré Kluge.

« L’hiver sera une menace pour des millions et des millions d’Ukrainiens. Je l’ai vu. En fait, maintenant la température oscille autour de zéro degré Celsius, mais bientôt elle chutera à -20.

« En ce moment, il y a une panne d’électricité dans toute la ville et dans tout l’oblast. Comment un hôpital peut-il fonctionner sans électricité ? Comment des maternités peuvent-elles fonctionner sans incubateurs, stockage de vaccins, sans réfrigérateurs ? » il ajouta.

Au cours de la visite, l’équipe de l’OMS a également fait don d’une voiture et d’un générateur pour aider le personnel médical confronté à des pannes de courant lors des bombardements russes continus.

L’Ukraine a eu du mal jeudi à réparer ses services d’électricité et d’eau après que la Russie a ciblé le réseau électrique avec des dizaines de missiles de croisière et que les températures ont chuté.

Le système énergétique ukrainien est au bord de l’effondrement et des millions de personnes ont été soumises à des pannes d’électricité d’urgence pendant des semaines en raison des bombardements russes systématiques du réseau.

Le maire de Kyiv, Vitali Klitschko, a déclaré que plus des deux tiers de la capitale étaient toujours coupés jeudi malgré le fait que les employés municipaux de la capitale aient rétabli certains services d’eau du jour au lendemain.

« Soixante-dix pour cent du capital reste sans électricité », a déclaré Klitschko. « Les compagnies d’énergie mettent tout en œuvre pour le restituer dès que possible. » il ajouta.

Environ 50% de la région centrale de Dnipropetrovsk a l’électricité, a déclaré le gouverneur Valentyn Reznichenko.

« La situation de l’approvisionnement énergétique est compliquée. Les fermetures vont donc se poursuivre dans la région pour réduire autant que possible la pression sur le réseau », a averti Reznichenko.

Des travaux de réparation étaient en cours ailleurs, notamment dans les régions de Rivne, Cherkasy, Kirovograd et Zhytomyr, ont indiqué des responsables.

euronews en2fr eurb

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.